Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous ... les minima sociaux

Alors que plusieurs minima sociaux augmentent le 1er avril, France Info vous rappelle ce dont il s’agit.

(RSA©MAXPPP)

Les minima sociaux sont des prestations sociales pour des personnes ou des familles en situation de précarité, afin de leur assurer un revenu minimal. Ces aides sont accordées sous condition de ressources. On dit que ce sont des prestations non contributives, car elles sont versées sans contrepartie de cotisations.

Les premiers minima sociaux

Le minimum vieillesse a été créé dès les années 50. Depuis 2007, on parle de l'allocation de solidarité aux personnes âgées, l'Aspa. Elle est là pour donner un revenu minimum aux personnes âgées les plus modestes. Son montant est de 800 euros.

 

Ensuite, il y a l'allocation supplémentaire d'invalidité (Asi) qui  aide les personnes invalides qui ne sont pas encore en âge de toucher le minimum vieillesse. Cette allocation représente environ 400 euros par mois pour une personne seule.

 

Il existe aussi l'allocation aux adultes handicapés (Aah), équivalent à 800 euros pour garantir un revenu minimum à cette catégorie de population.

Les minima pour chômeurs  

Il existe des aides pour les chômeurs en fin de droit, apparues progressivement depuis que le nombre de sans-emploi se sont multipliés dans les années 70 et 80.

Cette catégorie de population va toucher l'allocation de solidarité spécifique (ASS), qui a été créée en 1984 pour les chômeurs qui ont épuisé leurs droits à l'assurance chômage.

Pour l’obtenir, il faut avoir travaillé au moins cinq ans au cours des dix ans qui précèdent la fin de son dernier contrat de travail.

RSA

Si on n’entre pas dans ce cadre, il existe le RSA, le revenu de solidarité active (513 euros par personne et par mois). Cette aide est là pour aider les personnes sans ressources ou avec des ressources faibles. Il faut être âgé d'au moins 25 ans pour la toucher, ou éventuellement, dès 18 ans sous certaines conditions.

 

Il y a deux sortes de RSA : le "RSA socle", pour les personnes qui n'ont aucun emploi, et le "RSA activité" pour les travailleurs qui touchent des revenus professionnels inférieurs à un minimum. Le RSA a remplacé en 2009 le RMI, revenu minimum d'insertion qui avait été créé en 1988. Signalons que le RSA a englobé l'allocation de parent isolé.

Un personne sur 10 aux mima sociaux

Les minima sociaux concernent des millions de personnes en France. Le nombre d'allocataires était de 3,8 millions personnes en 2012. (derniers chiffres officiels disponibles). En incluant les conjoints et les enfants à charge, 6,8 millions personnes étaient couvertes par les minima sociaux en 2012, soit environ un français sur 10. Quant aux allocataires du "RSA socle", ils représentent 44% de l'ensemble des bénéficiaires des minima sociaux.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ICI

(RSA©MAXPPP)