Expliquez-nous, France info

Expliquez nous... les Black Blocs

Bernard Cazeneuve l'a annoncé ce matin, le contrôle aux frontières est rétabli en France pendant un mois. Une décision du ministre de l'Intérieur prise à l'occasion de la Conférence internationale sur le climat, la Cop 21, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre à Paris . La cible de ces contrôles: d'éventuels terroristes, mais aussi des groupes anarchistes violents comme les Black Blocs.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le "Black Bloc" ou bloc noir est un groupement anarchiste éphémère au masque noir, bien connu au sein des manifestations altermondialistes . Il s'agit de personnes qui endossent ces habits le temps d'une manifestation contestataire.

Le "Black Bloc" désigne autant une tactique de manifestation qu'un groupe de militants . Avant et après une action, un Black Bloc n’existe pas .

Les "Black Blocs" un mode d'action venu des groupes autonomes de la fin des années 70   

Et particulièrement des autonomes allemands de Berlin-Ouest . Le terme de "Black Bloc" proviendrait de la Stasi, la police politique Est allemande, qui surnommait ainsi ces groupes cagoulés et vêtus de noir .

Ils revendiquent une grande liberté de décision d’autonomie sans hiérarchie et sans organisation définitive.Généralement, ils se retrouvent quelques minutes avant une manifestation, s'habillent en noir en se changeant sur place, puis agissent rapidement avant de se diperser. Ils sont souvent squatteurs, occupants sans droits ni titres, en dehors des radars administratifs, installés dans ce qu’ils appellent des "zones autonomes temporaires"  suivant les préceptes de l'écrivain anarchiste américain Hakim Bey  .. 

Des actions médiatisées lors des grands rassemblements altermondialistes 

Seattle 1999. Le sommet de l'Organisation Mondiale du Commerce est alors le théâtre de violents affrontements .

Plusieurs centaines de personnes constituées en "Black Bloc" s'attaquent aux sièges de grandes entreprises sur le parcours de la manifestation altermondialiste. Même s'il y avait déja eu auparavant des actions concertées, c'est la première fois que ces groupes font réellement parler d'eux.. 

Depuis, ces anarchistes s'invitent régulièrement dans les grand sommets  internationaux tels que Gênes, Evian,  Rostock ou à Strasbourg pour le sommet de l'Otan. Ces manifestants violents s'en prennent ainsi systématiquement aux mobiliers urbains, aux vitrines et aux forces de l'ordre, comme à Nantes en marge de la manifestation anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes en février 2014. Dans la logique anarchiste, ces affrontements avec la police sont défensifs pour protéger le groupe "Black Bloc" en tant que tel ou bien la manifestation dans son ensemble, contre ce qui est de leur point de vue une répression des forces de l'ordre .

Des membres trés difficilement identifiables

Leur mode d'organisation et de mobilisation rend ces "Black Blocs" presque insaisissables, sauf en cas d' arrestation en flagrant délit. Ils se constituent en groupe presque spontanément, sans hiérarchie, de manière très éphémère. Ils maîtrisent et utilisent les nouvelles technologies, les réseaux sociaux autant qu'ils en méfient. Enfin, ils utilisent souvent le "dark net" , des reseaux de confiance qui ne laissent aucune trace sur la toile...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)