Cet article date de plus de six ans.

Expliquez-nous... le Printemps de Bourges

écouter (5min)
Alors que le Printemps de Bourges vient de commencer, France Info vous rappelle quel est ce festival.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Stromae au Printemps de Bourges 2014©MAXPPP)

Le Printemps de Bourges est une institution dans le paysage de la musique populaire, en France, spécialistes des découvertes. Environ 200.000 personnes s'y croisent pendant six jours dans une ville qui ne compte que 70.000 habitants. 

 

500 artistes y jouent sur une dizaine de scènes différentes au centre de la ville, notamment au bord de l'Auron, la rivière qui traverse Bourges.  

 

Nouveaux chanteurs face à la variet’ des années 70

Le festival a commencé plus modestement en 1977. A cette époque, la chanson française qui passe en télé est représentée par la variété de Dalida, Joe Dassin, Johnny, que ce soit dans les émissions de Guy Lux ou Maritie et Gilbert Carpentier. 

 

Au même moment émerge une nouvelle génération d'artistes, souvent auteurs-compositeurs, mais beaucoup moins visibles.  C'est Bernard Lavilliers, Jacques Higelin ou Renaud. Pour rassembler cette scène, les fondateurs du Printemps de Bourges décident d'implanter ce festival en province, pour ne pas être noyé dans la pléthore de concerts parisiens. 

Avant les années 80

Le festival accueille 13.000 personnes en 1977 avec Lavilliers à l'affiche, Higelin et le vétéran Charles Trenet, pour attirer la presse et élargir le public.

 

Le festival va plus que tripler le nombre de spectateurs en seulement trois éditions. Les étudiants le plébiscitent. Le Printemps reste "très Français" même si des groupes anglo-saxons comme The Cure ou U2 y jouent en 1982 et 1983. 

Golden eighties

Pendant cette décennie 80, le festival va s'étirer sur dix journées et continue de s'internationaliser. Le plus gros concert de l'histoire du Printemps de Bourges, c’est en 1988 quand Johnny Clegg rassemble 19.000 personnes au stadium de Bourges.

 

C'est aussi l'époque où François Mitterrand passe au festival en 1987 en pleine cohabitation avec Jacques Chirac, qui passera lui-aussi à Bourges en 1995, juste avant son élection à l'Elysée, tout comme François Hollande en 2012.      

Daniel Colling, puis Morgane

Jusqu'à l'an-dernier le Printemps de Bourges était dirigé par le producteur Daniel Colling, cofondateur du festival en 1977. Cet    homme de spectacle a incarné Bourges pendant presque  quatre décennies. Il est aussi connu pour avoir lancé et exploité le Zénith de Paris, tout comme plusieurs Zénith de France.

 

Daniel Colling a vendu ses parts du Printemps de Bourges à une entreprise qui appartient en partie à la société Morgane, qui organise aussi les Francofolies de La Rochelle, le festival Fnac Live à Paris. Morgane produit des émissions de télé comme les Victoires de la musique, et filme également de nombreux concerts. La boucle est bouclée. 

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.