Cet article date de plus de huit ans.

Expliquez-nous ... le Burkina Faso

Alors que le Burkina Faso connait un coup d‘Etat militaire, France Info vous rappelle quel est ce pays.
Article rédigé par Gilbert Chevalier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (Le centre de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso©MAXPPP)

Le Burkina Faso est l'un des pays les plus pauvres du monde. 

1,40 €/jour/habitant

Dans le classement du développement humain de l’ONU, le pays est 181eme sur 187. Le PIB par habitant est de 1,40 euros par jour. L’espérance de vie est de 56 ans.

 

Les 17 millions de burkinabés habitent en majorité à la campagne. Le Burkina Faso vit tant bien que mal de l'élevage, de la production de coton et de ses mines d'or. 

Enclavé

Le pays se trouve en Afrique de l’ouest (Afrique sub-saharienne). Le Burkina Faso est deux fois moins étendu que la France. C'est un pays enclavé. Pas d'accès à la mer.

 

Au nord et à l’ouest du Burkina Faso se trouve le Mali. Au sud, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin. Et à l’est, le Niger. La capitale c'est Ouagadougou. 

Ancienne colonie française

Le territoire est colonisé à la fin du XIXe siècle. Plus tard, il prend le nom de Haute-Volta et accède finalement à l’indépendance en 1960.

 

Sa langue officielle est restée le français et le franc CFA est sa monnaie. En 1984, le pays change de nom et devient le Burkina Faso, ce qui signifie “pays des Hommes intègres”. 

La marque de Sankara

Ce changement de nom a été décidé par un homme charismatique, Thomas Sankara. Militaire, au béret rouge. A 34 ans, il arrive au pouvoir en 1983 avec des idées tiers-mondistes. Il veut plus de démocratie, une meilleure alimentation pour la population, une meilleure santé, une meilleure éducation.

 

Il lutte contre la corruption et suscite beaucoup d’espoir parmi la jeunesse africaine qui n’a pas l’habitude de ce genre de dirigeant. Mais en 1987, Sankara est assassiné lors d’un coup d’Etat organisé par son ami de toujours Blaise Compaoré qui restera au pouvoir jusqu'en 2014 avant d'être chassé par des manifestations. 

L’après Compaoré

Le coup d'Etat perpétré hier arrive à moins d'un mois des élections présidentielles et législatives, prévues le 11 octobre. Les élections générales devaient clore la période de transition commencée il y a presque un an après la fuite de Blaise Compaoré.

 

Les putschistes affirment la main sur le cœur que Compaoré n'est pour rien dans le coup d'Etat. Depuis sa fuite du pays, l'ancien président vivait en exil en Côte d'Ivoire, où se trouve une diaspora burkinabé de deux à trois millions de personnes.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.