Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous… la dissuasion nucléaire

François Hollande a présenté jeudi son plan pour la modernisation de la force française de dissuasion nucléaire… C'est quoi la dissuasion nucléaire ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Une ogive nucléaire américaine en cours de maintenance © REUTERS/Airman John)

La dissuasion nucléaire c'est une stratégie militaire. Il s'agit de dire à l'ennemi qui si celui-ci vous attaque, vous n'hésiterez pas à recourir à l'arme atomique. Bref, lui faire comprendre que le coût d'une attaque – voir son pays ravagé par le feu nucléaire – sera bien supérieur à ses bénéfices. Vous le dissuadez de vous attaquer. Si votre ennemi possède également l'arme atomique, vous serez aussi dissuadé de l'attaquer. Dissuasion contre dissuasion : on aboutit à un équilibre de la terreur.

Cela date des tous débuts de la guerre froide. A ce moment-là les Etats-Unis et l'Union soviétique se lancent dans une course à l'armement atomique. En nombre et en puissance.

La France puissance nucléaire depuis 1960

La France en entre dans la dissuasion nucléaire date au début des années 1960. Le premier essai nucléaire se déroule le 13 février 1960 dans le Sahara. En 1961, une directive du général de Gaulle demande à ce que "les forces nucléaires françaises soient capables d'infliger à l'URSS une réduction d'environ 50% de sa fonction économique". Depuis cette politique de dissuasion nucléaire n'a jamais été remise en cause par les successeurs de de Gaulle, qu'ils soient de gauche ou de droite. La France possède 300 têtes nucléaires capables d'être lancées depuis des sous-marins ou depuis les airs. Il n y'a plus de missiles nucléaires sol-sol.

Neuf pays ont l'arme atomique

En tout, il y a cinq grandes puissances nucléaires dans le monde. Etats-Unis, Russie, Chine Grande-Bretagne et France. L'Inde et le Pakistan sont officiellement devenus des puissances nucléaires. D'autres pays n'ont jamais confirmé avoir des armes nucléaires mais l'ont sans doute. C'est le cas d'Israël et de la Corée du Nord. Cela fait neuf pays.

Début 2014, on comptait 4.000 armes nucléaires opérationnelles pour ces neuf pays. Des armes prêtes à être lancées. Le stock lui s'élevait à 16.300. Ce sont la Russie et les Etats-Unis qui en possèdent le plus. C'est beaucoup moins qu'au plus fort de la guerre froide ou les têtes nucléaires se comptaient par dizaines de milliers.

Depuis la fin de la guerre froide, plusieurs traités de non-prolifération et de réduction des armes nucléaires ont été signés. Le dernier en date c'est le traité "New Start" signé entre les Etats-Unis et la Russie en 2010.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ICI

(Une ogive nucléaire américaine en cours de maintenance © REUTERS/Airman John)