Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... la canicule et ses conséquences

Une gigantesque panne électrique a frappé le grand Ouest de la France dans la nuit de mardi à mercredi. C'est la chaleur qui a provoqué cet incident. La canicule a parfois des conséquences inattendues.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(A Bordeaux, la chaleur donne des envies de baignade en pleine ville © Uga Amez/Sipa)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'électricité, le trafic ferroviaire, certains matériaux qui deviennent inutilisables et certaines activités agricoles peuvent etre concernés. La canicule a des conséquences parfois importantes. Même la  fabrication du pain est modifiée ! La forte chaleur change la fabrication de la pâte et sa fermentation.  En ce qui concerne la panne électrique en Bretagne, ce sont les variations de températures qui sont à l'origine de la nuit de mardi à mercredi. Ces coupures ont été provoquées par des incidents sur des transformateurs de mesure, des appareils qui permettent de mesurer la tension dans les lignes, indispensables pour faire fonctionner le réseau.Plus globalement la gestion de l’offre et de la demande est un casse-tête pour RTE en periode de grosse chaleur. Il s’agit de répondre à la hausse de la consommation qu’entraîne l’utilisation des climatiseurs. Quand la chaleur augmente d’un degré par rapport à la moyenne, l’opérateur demande l’ajout de 500 mégawatts sur le réseau. 

Trains au ralenti, moissons échaudées

 La canicule peut également perturber le trafic des trains. En cas de fortes chaleurs, les rails des trains, constitués de métal, se dilatent, et donc se déforment. Pour éviter tout incident, les trains sont donc obligés de rouler moins vite voire au ralenti. La chaleur a egalement des conséquences sur la tension des câbles d'alimentation électrique. Les moissons ne sont pas épargnées. Les producteurs, anxieux, redoutent un phénomène d'échaudage. En période de remplissage du grain, la chaleur intense grille la plante et ses dernières feuilles, atténue le poids des grains de blé, donc les rendements, la qualité ett les prix.

 Toujours dans ce domaine agricole, il faut faire très attention aux risques d'incendies de forêts, être vigilant dans le transport de jerricanes d’essence : la transformation de l’essence liquide en phase vapeur est rapide par forte chaleur. Un autre risque existe : celui d'être intoxiqué avec des produits chimiques. Lors de fortes chaleurs, les produits chimiques se transforment plus vite en vapeur donc s’inhalent plus facilement et la peau les absorbe plus facilement. 

Dans le bâtiment, des horaires aménagés

  Enfin beaucoup de métiers sont affectés par ces fortes chaleurs notamment dans le secteur du bâtiment, en particulier pour ceux qui s'activent à l'extérieur. Un entrepreneur peut décider d’arrêter le travail pour intempéries. L’indemnisation du chômage en cas d’intempéries a été étendue aux situations de très fortes chaleurs. Autour de 40° par exemple, on ne peut pas tenir sur un toit. Les  entreprises ont d'ailleurs l'obligation de "fournir aux salariés trois litres d'eau par jour, de décaler les horaires de travail dans la mesure du possible et effectuer des rotations dans les postes de travail en extérieur".

 En Ile-de-France, l'inspection du travail fera preuve "d'une vigilance accrue dans les secteurs où les salariés sont particulièrement exposés à la chaleur " (BTP, restauration, boulangeries, pressings, transports, conduite d'engins, espaces verts, agriculture, sécurité) a promis le préfet. 

(A Bordeaux, la chaleur donne des envies de baignade en pleine ville © Uga Amez/Sipa)