Envoyé spatial, France info

Envoyé spatial. "C’est trop bien pour le garder pour soi !" : Thomas Pesquet, astronaute hyper connecté

Pendant les six mois de sa mission à bord de la Station spatiale internationale, l'astronaute français Thomas Pesquet nous fait partager son quotidien sur franceinfo. Il nous raconte samedi comment il reste connecté avec la Terre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Thomas Pesquet, envoyé spatial de franceinfo, à bord de l\'ISS.
Thomas Pesquet, envoyé spatial de franceinfo, à bord de l'ISS. (ESA - RADIO FRANCE)

Pendant les six mois de sa mission à bord de la Station spatiale internationale, l'astronaute français Thomas Pesquet vous fait partager son quotidien sur franceinfo. Retour samedi 17 décembre sur la semaine écoulée, avec notre envoyé spatial hyper connecté.

Opération de ravitaillement réussie

Après l'échec du ravitaillement russe le semaine dernière, l'équipage a reçu mardi 13 décembre une cargaison envoyée par l'Agence spatiale japonaise. Thomas Pesquet et l'Américain Shane Kimbrough ont co-piloté la mission. Ils ont accroché le cargo japonais HTV à l'ISS grâce à un immense bras articulé. Le Français avait fait quelques répétitions les jours précédents. Tout s'est parfaitement déroulé, ce qui a permis de récupérer 2,6 tonnes de matériel scientifique, des vêtements et de la nourriture.

Informé de l'actualité sur Terre

Malgré des journées très chargées, Thomas Pesquet prend le temps de suivre l'actualité depuis l'espace. Et pour savoir ce qui se passe sur Terre, l'astronaute français ne se contente pas de jeter un oeil par le hublot.

"C’est vrai qu’ici on est assez isolé, on tourne autour de la Terre mais on n’est plus sur la Terre. Ce n'est pas pour ça qu’on ne s’intéresse pas aux soucis et aux problèmes des gens sur Terre", explique Thomas Pesquet qui peut suivre les infos via une page web d'articles sélectionnés envoyés par l'Agence spatiale européenne ou de la NASA. Le Français se tient aussi informé via ses proches qu'il appelle au téléphone ou contacte par mails.

Très actif sur les réseaux sociaux

Que ce soit via son compte Twitter, Facebook ou Instagram, Thomas Pesquet n'est pas avare de partages et d'interactions avec les Terriens restés sur la Planète bleue. C'est une manière pour lui  de "se sentir connecter", mais aussi et surtout de montrer et d'expliquer ce pour quoi il a été envoyé dans l'espace.

"La recherche qu’on fait ici c’est pour que ce soit utile. Donc  je trouve important de l’expliquer, d’en parler aux gens de leur dire pourquoi on fait ça", explique-t-il. Thomas Pesquet a aussi à coeur de partager cette expérience en apesanteur. "C’est trop bien pour le garder pour soi !", explique-t-il tout en flottant face caméra. 

Attention, les Terriens attentifs aux détails !

Le 8 décembre, Thomas Pasquet a posté une photo de la ville de Lyon, pendant la Fête des Lumières. Enfin, c'est ce qu'il croyait. Il s'agissait en fait de Rome. Pas toujours très évident de prendre le bon cliché quand on survole la Terre à 28 000 km/h. 

Erreur signalée par les "gones" sur twitter et réparée avec bonne humeur par notre envoyé spatial lors d'un nouveau passage au-dessus de la France ! 

La sélection musicale de la semaine 

Thomas Pesquet, envoyé spatial de franceinfo, à bord de l\'ISS.
Thomas Pesquet, envoyé spatial de franceinfo, à bord de l'ISS. (ESA - RADIO FRANCE)