En route vers Paris 2024, France info

En route vers Paris 2024. À la découverte du baseball et du softball

Chaque semaine, Cécilia Berder, membre de l’équipe de France d’escrime, vous invite à découvrir un sport olympique. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jeux Olympiques de Pékin, le 13 août 2008. L\'américaine Cat Osterman durant les matchs préliminaires (femmes) de softball entre l\'Australie et les Etats-unis. 
Jeux Olympiques de Pékin, le 13 août 2008. L'américaine Cat Osterman durant les matchs préliminaires (femmes) de softball entre l'Australie et les Etats-unis.  (MAXPPP)

Le challenge de France de baseball aura lieu du 10 au 13 mai à Valenciennes et Compiègne

Le parcours olympique du baseball (softball dans sa version féminine) aura été semé d’embuches. Sa première apparition remonte aux Jeux de Stockholm en 1912 en tant que sport de démonstration. Ensuite les éditions de 1936, 1956, 1964, 1984 et 1988 lui réserveront le même sort de sport de démonstration. Le baseball devra attendre Barcelone et les Jeux de 1992 pour devenir sport olympique mais pour seulement cinq éditions (jusqu’aux Jeux de Pékin en 2008).

Le grand retour du baseball dans le monde olympique se fera ainsi à Tokyo en 2020. Mais, certains craignent un retour à très court terme. Le baseball au Japon est très populaire. L’équipe nationale reste très compétitive et est capable de remporter les deux médailles d’or. Mais est-ce que le comité parisien voudra conserver ce sport pour l’édition 2024 ? C’est pour l’heure difficile de le savoir car beaucoup d’autres sports plus traditionnels espèrent devenir olympique. La question des nouveaux sports sera tranchée en 2020.

Une culture américaine très forte

Le baseball fait forcément voyager notre esprit aux États-Unis. C’est d’ailleurs le passe-temps national des Américains. La discipline s’est inspirée de sports britanniques comme le criquet mais toutes les règles ont été codifiées aux États-Unis à la fin du XIXème siècle.

C’est pourtant Cuba qui a le plus beau palmarès olympique avec ses trois médailles d’or contre une médaille d’or américaine. Cuba a partagé une histoire commune de ce sport avec les États-Unis, notamment au moment de la domination américaine dans l'île.  Aussi durant la période olympique, souvent les meilleurs joueurs américains ne participent pas à la compétition car retenus au sein de la MLB, ligue majeure, le plus grand championnat de baseball.

Baseball - softball, quelle différence ?

Aux Jeux de Tokyo, les hommes participeront aux épreuves de baseball, les femmes aux épreuves de softball. Il existe deux différences majeures entre ces deux disciplines. Tout d’abord : le style des lancers. Au softball, la balle doit être lancée "par dessous" l'épaule. La deuxième différence est la taille du terrain, plus petite au softball ce qui apporte une plus grande complexité et une vitesse de jeu accrue.

Les règles restent les mêmes. Le softball serait même né dans l’optique d’être le baseball d’intérieur, ce qui permettait de continuer à s’entrainer en salle durant l’hiver… Le but du jeu, on le rappelle, c’est de marquer plus de points que l’équipe adverse en neuf reprises. Chaque équipe passe alternativement en défense et en attaque. Pour marquer un point le batteur doit, après avoir frappé la balle, faire un tour complet entre les bases et les défenseurs font tout pour ramener la balle le plus vite possible à la base.

A suivre le challenge de France de baseball du 10 au 13 mai suivi par le challenge de France de softball féminin du 19 au 21 mai.  

Jeux Olympiques de Pékin, le 13 août 2008. L\'américaine Cat Osterman durant les matchs préliminaires (femmes) de softball entre l\'Australie et les Etats-unis. 
Jeux Olympiques de Pékin, le 13 août 2008. L'américaine Cat Osterman durant les matchs préliminaires (femmes) de softball entre l'Australie et les Etats-unis.  (MAXPPP)