En randonnée avec vous. En Savoie, rire sur les sentiers de montagne sans "peur d'être ridicule"

écouter (3min)

Cet été, franceinfo vous emmène sur les chemins de randonnée partout en France. À Aussois, dans le parc national de la Vanoise, Thierry Bardagi propose une activité bien particulière : une randonnée du rire. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Accompagnateur en montagne et professeur de yoga, Thierry Bardagi incite les participants de cette randonnée à rire sans se retenir.  (VALENTIN DUNATE / RADIO FRANCE)

Avant de débuter la randonnée du rire, sur les hauteurs d'Aussois, en Savoie, Thierry Bardagi pose immanquablement la même question aux touristes : "Vous n'avez pas peur d'être ridicule ? La preuve qu'il ne tue pas, c'est que je suis encore vivant !" L'accompagnateur de montagne, professeur de yoga et sophrologue, débute la randonnée par quelques échauffements des zygomatiques. Puis vient le temps des présentations, forcément particulières, où il faut imiter le rire de l'autre. C'est ainsi que les membres du groupe disent de concert "Bonjour Ismaïla" avant d'imiter le rire de celle-ci. 

Faire travailler la respiration

Pendant plus de deux heures, les exercices s'enchaînent, le groupe baragouine. Il y a le rire du coeur, et plein d'autres. Au milieu de la montagne, l'air est pur. Pour Thierry Bardagi, c'est le lieu parfait pour cette pratique faisant travailler la respiration. "Dans le yoga du rire, pour ceux qui connaissent les chakra, on est dans le troisième chakra, celui du plexus solaire", explique-t-il.

Aujourd'hui, dans cette période incertaine, on est stressés. Et quand on est stressés, le plexus solaire est bloqué. Le diaphragme est bloqué. Le fait de rigoler débloque tout ça.

Thierry Bardagi, professeur de yoga, organisateur de la randonnée du rire

à franceinfo

Pour ceux qui ont partagé cette expérience, le résultat est probant. "Ce n'est pas commun ! On se met à rigoler, sans vraiment de raison. Ça s'entend que c'est des rires forcés", raconte Julie, 13 ans. "Je me sens bien, apaisé. C'est hyper relaxant." "J'ai trouvé ça rigolo", décrit Ismaïla. "Maintenant, je pense plus à mes peurs", dit même l'enfant de 7 ans. 

Randonner en montagne... et en riant : reportage de Valentin Dunate
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En randonnée avec vous

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.