En direct du monde, France info

Regain d'homophobie au Brésil

Un an après l'adoption du mariage homosexuel, les contentieux et tensions se multiplient dans le monde politique comme au sein de la société civile.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Malgré le succès de la dernière Gay Pride, le 7 juin dernier à Sao Paulo, l'homosexualité semble de moins en moins bien acceptée au Brésil © Brazil Stringer / Reuters)

L'année dernière, le Brésil avait pourtant voté dans le calme le mariage pour les couples de même sexe. Mais depuis, dans les médias, la publicité, au Parlement, c'est le retour du conservatisme. La dernière passe d'armes concerne une campagne de pub pour des parfums. Elle présente notamment un couple homosexuel. La vidéo a déclenché des torrents de critiques sur Internet : la marque a été accusée d’être irresponsable et d’offenser les "valeurs bibliques".

Le "Notre Père" récité (illégalement) au Parlement

La tendance est la même au sein de la classe politique. Le lobby religieux est extrêmement important au Parlement, des dizaines de pasteurs évangéliques sont devenus députés ou sénateurs et le président de l’Assemblée est lui-même évangélique. La semaine dernière, par exemple, pour protester contre la Gay Pride, une vingtaine de ces élus ont récité le "Notre Père" à la chambre des députés, ce qui est totalement illégal. Ils défendent également un texte, le "statut de la famille". S’il était voté, il pourrait invalider les mariages entre personnes de même sexe et leur retirer le droit d’adopter. Selon les associations LGBT brésiliennes, la cause homosexuelle a beaucoup progressé en dix ans, mais elle est désormais en train de reculer. 

(Malgré le succès de la dernière Gay Pride, le 7 juin dernier à Sao Paulo, l'homosexualité semble de moins en moins bien acceptée au Brésil © Brazil Stringer / Reuters)