En direct du monde, France info

Le projet pharaonique du président turc pour Istanbul

Recep Tayyip Erdogan vient de ressortir des cartons un projet de canal pour doubler le Bosphore. Un "projet fou", assorti d'une spectaculaire opération urbaine, le tout à quelques semaines des législatives. Hasard?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Vue de l'est d'Istanbul en Turquie © Maxppp)

Il s'agit de percer un canal long de 43 km, parallèle au Bosphore, pour désengorger le trafic sur le fleuve. Ce "Kanal Istanbul" (nom officiel) serait enjambé par six ponts et ses berges seraient recouvertes de nouveaux logements pour 500.000 habitants. C'est donc une opération majeure d'aménagement urbain que veut lancer le président turc, qu'il a lui-même qualifiée de "projet fou".

"Kanal Istanbul" suscite beaucoup de critiques, notamment sur son utilité, et son impact environnemental: destruction de zones protégées, contamination en sel des eaux de source, etc...

Longtemps resté en sommeil, ce dossier ressurgit juste avant les élections du 7 juin. La coïncidence est en effet troublante puisque la première version du "Kanal Istanbul" avait été annoncée il y a 4 ans, à quelques mois du scrutin de juin 2011, remporté par l’AKP de M. Erdogan. Le dirigeant turc a d'ailleurs déclaré cet automne que ‘ses’ grands projets comme le plus grand pont sur le Bosphore, le plus grand palais présidentiel, le plus grand aéroport, le tunnel sous-marin le plus profond entre Asie et Europe visaient à rendre les Turcs ‘‘fiers d’eux-mêmes’’.

(Vue de l'est d'Istanbul en Turquie © Maxppp)