En direct du monde, France info

Le processus démocratique à l'arrêt en Birmanie

Le président américain Barack Obama est arrivé en Birmanie mercredi. Il y a critiqué des "reculs" ces derniers mois. Effectivement, les réformes politiques entamées il y a deux ans sont au point mort.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Barack Obama au sommet de l'Association des pays du sud-est asiatique © Reuters)

En 2011, la junte militaire au pouvoir en Birmanie a commencé à ouvrir le régime aux civils, et à desserrer son contrôle sur la politique et la société birmane. Aujourd'hui, ce processus de réformes politiques ambitieuses est en panne. C'est ce qu'a relevé Barack Obama à son arrivée dans le pays mercredi, pour un sommet régional. Le président américain a pointé des "retours en arrière". Selon lui, "les progrès n'ont pas été aussi rapides que beaucoup l'avaient espéré quand la transition a commencé".

Pour les Etats-Unis, c'est aussi un moyen de répondre aux critiques de la principale opposante birmane, Aung San Suu Kyi. Dans un style très direct et peu diplomatique (qui ne lui ressemble pas), elle a sévèrement jugé l'attitude de Washington, accusé d'avoir été "trop optimiste" sur les réformes post-junte.

(Barack Obama au sommet de l'Association des pays du sud-est asiatique © Reuters)