"Il y a une case Gaza entourée de barbelés" : à la découverte du "Topoly", un jeu de société qui se déroule dans les Territoires palestiniens occupés

Un jeu de société bilingue, en français et arabe, a été conçu par l'association Soutien à Solidarité Hébron pour sensibiliser sur la vie quotidienne sous occupation israélienne.
Article rédigé par Frédéric Métézeau
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le jeu en français et en arabe a été conçu entre Paris et Hébron. (FRÉDÉRIC MÉTÉZEAU / RADIO FRANCE)

Le jeu s'apparente à une sorte de Monopoly des Territoires palestiniens occupés. Dans le Topoly, chaque joueur choisit son pion - un rond en bois d'olivier - affichant chacun un symbole de la Palestine : le rameau d'olivier, la grappe de raisin, la clé du réfugié ou le palais Hicham à Jéricho. "On part de Jérusalem, quand même", explique Madeleine Jarry, qui vit à Hébron depuis des années. Elle a imaginé le jeu pour l'association Soutien à Solidarité Hébron : "Les villes les moins chères correspondent aux villes du nord bien encerclées par le mur que sont Tulkarem et Qalqilya. Les quatre gares sont remplacées par les quatre portes les plus connues de la vieille ville de Jérusalem. On continue via Tubas et Jénine."

"Il y a évidemment la case prison et simple visite, puis Jéricho et son camp de réfugiés. Après, on va dans la vallée du Jourdain et vers la mer Morte. Nous avons aussi une case Gaza entourée de barbelés."

Madeleine Jarry, Soutien à Solidarité Hébron

à franceinfo

Des instantanés de la vie des Palestiniens occupés

Ce jeu est aussi un guide de voyage en Palestine. Une plaquette propose d'en savoir plus sur chaque lieu. Les endroits les plus chers sont Bethléem, la ville natale de Jésus, Hébron, le poumon économique de la Palestine, et Ramallah, ville-siège de l'autorité palestinienne, bourgeoise et branchée. Les cartes "Chance" et "Caisse de communauté" sont des instantanés de la vie des Palestiniens occupés : "L'idée est de montrer à la fois ce qu'est le quotidien d'un point de vue de social, mais aussi d'un point vue de la situation politique", explique Madeleine Jarry, avant de donner quelques exemples : "Il y a des couvre-feux ; des colonies se construisent sur votre terrain, vous ne touchez pas vos loyers ; c'est l'Aïd, vous pouvez aller directement à Jérusalem ; votre puits a été démoli par l'armée, vous achetez de l'eau ; vos oliviers ont été arrachés par les colons ; vous avez pris une balle dans le genou par le tir d'un soldat, il faut payer les frais d'hospitalisation"... 

"C'est de l'humour un peu noir, mais je pense qu'on ne peut pas vraiment survivre dans ce pays de longues années sans avoir de l'humour."

Madeleine Jarry, Soutien à Solidarité Hébron

à franceinfo

Comme dans la réalité, le prix de l'électricité et de l'eau sont prohibitifs et mettront rapidement des joueurs sur la paille. La carte la plus grinçante : "L'ONU vote une résolution en faveur de la Palestine... Rien ne bouge, passez deux tours".

Le Topoly est en vente en ligne sur le site internet de l'association Solidarité Hébron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.