En direct du monde, France info

En Russie, du biathlon en char d'assaut au programme des Olympiades militaires

Les délégations étrangères présentes sont essentiellement celles de pays qui cultivent des liens étroits avec la Russie.

Un char d\'assaut participe à la compétition de biathlon des chars d\'assaut lors du 6e International Army Games 2020, dans un parc militaire près de Moscou, le 23 août 2020.
Un char d'assaut participe à la compétition de biathlon des chars d'assaut lors du 6e International Army Games 2020, dans un parc militaire près de Moscou, le 23 août 2020. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

La Russie a fait une exception à la fermeture de ses frontières pour accueillir les Olympiades militaires du 23 août au 5 septembre. En raison des conditions sanitaires liées à la lutte contre le Covid-19, les délégations étrangères présentes sont essentiellement celles de pays qui cultivent des liens étroits avec la Russie, ce qui n’empêche pas le spectacle d’être au rendez-vous. On retrouve ainsi des formations militaires de Biélorussie, de Chine, d’Ouzbekistan, d’Iran ou encore de Serbie.

Durant ces Olympiades, on peut aussi bien se mesurer dans l’adresse aux tirs que dans la qualité des rations de combat. Le rendez-vous est aussi évidemment une belle occasion pour le pouvoir militaire russe de soigner ses relations. Dans son message vidéo le jour de l'ouverture des compétitions, Vladimir Poutine a tenu à préciser que l'événement servait d'abord à renforcer les liens d'amitié entre les nations participantes. Le président russe a rajouté qu'il s'agissait pour elles, Russie incluse, de développer les échanges d'expériences à cette occasion.

Du biathlon en char d'assaut

Au chapitre des compétitions, l'épreuve la plus spectaculaire, c'est bien sûr le biathlon en char d'assaut. Les tanks, aux couleurs des pays compétiteurs, sont lancés à toute vitesse sur des pistes à char spécialement aménagées, avec notamment des franchissements de rivières artificielles, avant de faire feu sur des cibles au canon et à la mitrailleuse, en mobilité ou à l'arrêt. Avec à la clé la victoire, ça ne s'invente pas, d'un équipage de tankistes russes.

Il y a aussi des épreuves pour les marines militaires. Cette partie de la compétition s'appelle la Coupe de la mer. Elle a pour cadre les côtes de l'Azerbaïdjan, au bord de la mer Caspienne. La compétition entre sélections nationales consiste à rivaliser d'adresse dans les tirs d'artillerie. Il s'agit de frapper des cibles factices sur mer, mais aussi dans les airs depuis un bâtiment de guerre. Des épreuves de sauvetage et de survie à bord des bateaux sont au programme également.

Des Jeux militaires pour garnir les carnets de commandes russes

Ces Olympiades militaires se doublent aussi d’un salon international des technologies militaires. Les Russes disent que c'est la plus grande exposition au monde de matériel militaire. Au total, 700 pièces seraient exposées. On y trouve de tout, des fusils d'assaut dernier cri aux véhicules amphibies à la fois bateau et blindé avec roues rétractables. Vladimir Poutine, dans son discours inaugural, est sorti pour le coup du cadre purement sportif en appelant de ses vœux ce forum militaire à venir garnir les carnets de commandes russes.

C'est sûrement la médaille la plus importante pour la Russie, qui était en 2019 deuxième sur le marché mondial des exportations d'armes. Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense, lui, n'a pas hésité à préciser devant un parterre d'une centaine de représentants étrangers, que certains nouveaux modèles pourraient être bientôt testés en Syrie.

Un char d\'assaut participe à la compétition de biathlon des chars d\'assaut lors du 6e International Army Games 2020, dans un parc militaire près de Moscou, le 23 août 2020.
Un char d'assaut participe à la compétition de biathlon des chars d'assaut lors du 6e International Army Games 2020, dans un parc militaire près de Moscou, le 23 août 2020. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)