En Israël, une nouvelle banque du sang ultra-sécurisée peut résister à des attaques de missiles et des tremblements de terre

écouter (3min)

Une nouvelle banque du sang, blindée et ultra sécurisée, vient d'être inaugurée en Israël après quatre ans de travaux. Le lieu peut résister à d'éventuelles attaques de missiles et résister à des tremblements de terre. 

Article rédigé par
Michel Paul - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Israël a inauguré cette banque du sang ultra sécurisée et blindée il y a quelques jours. (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)

En Israël, une nouvelle banque du sang, qui doit servir à des besoins civils et militaires, vient d'être inaugurée. Ultra-sécurisée, il s'agit tout simplement de la banque du sang la mieux protégée du monde. Le lieu a nécessité 11 000 tonnes d’acier ainsi que d'épais murs en béton. Des portes anti-explosions ont été installées à son entrée. Le chantier du lieu a duré quatre ans et a coûté environ 129 millions d'euros.

La banque du sang sera gérée par le Magen David Adom, l'équivalent israélien de la Croix-Rouge en France. Yaël Benjo est une des responsables de ce centre national israélien de don du sang et de son stockage qui est situé à Ramla, en plein centre du pays.

"C'est un projet colossal, une structure de six étages, dont trois construits en sous-sol, explique-t-elle. C'est la première banque du sang au monde créée de cette façon, avec une partie en sous-sol et protégée de tout danger. Elle contient toutes les technologies les plus modernes possibles dans ce monde-là aujourd'hui."

"Nous allons pouvoir doubler notre pouvoir de récolte de sang et on devrait arriver à un demi-million de pochettes sanguines par an, soit le double d'aujourd'hui."

Yaël Benjo, responsable de la banque du sang

à franceinfo

La structure est donc blindée et abrite des laboratoires ainsi que des dépôts de sang, de cordons ombilicaux. Au niveau le plus bas, sous terre, une chambre forte de 300 mètres carrés dispose d'une zone de stockage du sang. Cette gigantesque banque du sang est conçue pour résister à des attaques de missiles, mais aussi à des offensives chimiques et biologiques. Elle peut également faire face à des attentats terroristes et résister à des tremblements de terre.

Traumatisme après une cyberattaque d'un hôpital

Chaque système critique dispose d’un système secondaire, notamment deux rampes menant aux étages souterrains, quatre groupes d’ascenseurs et quatre générateurs. Un soin tout particulier a été mis dans la cyberdéfense de ce complexe, un sujet que les Israéliens connaissent bien.

La décision a été prise après une cyberattaque contre un hôpital israélien qui avait paralysé l’établissement pendant plus d’une semaine, provoquant des dégâts irréversibles. Moshe Noyovitch, l’ingénieur qui a supervisé ce projet affirme qu'il répond aux nouvelles normes en la matière. En Israël désormais, les banques du sang comme d’autres unités médicales sont considérées comme des atouts stratégiques, et donc comme des cibles potentielles d'attaques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.