En direct du monde, France info

En Inde, Bollywood se révolte contre la censure morale

Le débat est ravivé avec la censure d'un film sur les ravages de la drogue dans la région du Pendjab.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(L'actrice indienne Neetu Chandra © SIPANY/SIPA)

Udta Punjab traite de manière explicite les ravages de la drogue, et particulièrement de l'héroïne, chez les jeunes du Pendjab. Mais le "comité de certification des films" n'a apprécié ni la forme, ni le propos du long-métrage : il a ordonné 89 coupes, pour retirer des scènes où les jeunes disent des gros mots ou celles où l'on voit des injections d'héroïne en gros plan. Plus étonnant : le directeur du comité a imposé d'enlever toute référence directe au Pendjab et aux politiciens locaux. 

Cette censure a vivement fait réagir les réalisateurs et producteurs indiens. Ils dénoncent la censure morale croissante de ce comité de certification. Selon eux, tout a commencé il y a deux ans avec la nomination à sa tête d'un proche des nationalistes hindous au pouvoir. Il a entrepris de "moraliser " le septième art indien. 

(L'actrice indienne Neetu Chandra © SIPANY/SIPA)