En direct du monde, France info

En direct du monde. Le programme top secret du Canada pour sauver des homosexuels tchétchènes

Le Canada a organisé, dans le plus grand secret, une opération d'exfiltration d'homosexuels tchétchènes persécutés dans leur pays. Plus d’une vingtaine d’entre eux viennent d’être accueillis par Ottawa.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoPascale GuéricolasRadio France

Mis à jour le
publié le

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors de la Gay Pride à Torinto, le 25 juin 2017.
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors de la Gay Pride à Torinto, le 25 juin 2017. (GEOFF ROBINS / AFP)

L'histoire est digne d'un scénario de film hollywoodien. Le gouvernement canadien a mis sur pied un programme spécial et top secret pour permettre à des homosexuels tchétchènes de bénéficier du statut de réfugié et de fuir la Tchétchénie.

L'ONG Rainbow Railroad, qui a joué un rôle très important dans ce sauvetage, a révélé début septembre qu’une vingtaine de Tchéchènes se trouvent déjà à Toronto et dans d’autres villes canadiennes. Une dizaine d'autres pourraient arriver d’ici quelques jours. EnTchétchénie, la situation des homosexuels est très critique : ils sont arrêtés, battus, torturés en raison de leur orientation sexuelle par des milices et les forces gouvernementales.

Tout commence par une rencontre au Texas

Impossible cependant d’opérer au grand jour pour ne pas envenimer les relations diplomatiques entre le Canada et la Russie, qui ne sont déjà pas au beau fixe. Jusque-là, aucun élément de cette opération secrète n’avait émergé publiquement.

L'histoire commence au Texas. En avril 2017, soit moins de deux mois après l’arrestation d’une centaine d’homosexuels en Tchétchénie, Chrystia Freeland, la ministre canadienne des Affaires étrangères, assiste à une rencontre sur la situation des droits de l’homme en Russie. 

Cet ancienne journaliste, qui a couvert la guerre dans cette province russe, y fait la rencontre de la représentante à Moscou de l’organisme Human Rights Watch. Cette dernière demande au Canada d’intervenir rapidement pour sauver les citoyens tchéchènes persécutés pour leur orientation sexuelle. Plusieurs se sont réfugiés en Russie, dans des maisons privées, par crainte d’être arrêtés et battus à nouveau.

Le rôle de l'ONG Rainbow Railroad

Dans le même temps, Rainbow Railroad offre son aide au gouvernement canadien. Depuis une dizaine d’années, cette ONG de Toronto facilite l’arrivée au Canada de personnes gays, lesbiennes ou transgenres persécutées dans leur pays d’origine.

Un représentant de Rainbow Railroad a pris l’avion pour la Russie. Discrètement, il a rencontré les candidats au départ en leur expliquant le statut d’immigrant que leur offrait le Canada et en détaillant la vie dans ce pays. Ceux qui ont souhaité bénéficier de l’aide canadienne ont ensuite été voir un représentant en immigration pour les vérifications d’identité d’usage. Puis l’ambassade canadienne leur a délivré un permis temporaire, afin qu’ils puissent entrer au Canada en toute légalité. Ils obtiendront sans doute leur statut officiel de réfugié dans quelques mois.  

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors de la Gay Pride à Torinto, le 25 juin 2017.
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors de la Gay Pride à Torinto, le 25 juin 2017. (GEOFF ROBINS / AFP)