En direct du monde, France info

En direct du monde. La Silicon Valley veut tout révolutionner, même nos hamburgers

Dans un restaurant de San Francisco appelé Creator, il est possible de manger un hamburger cuisiné par un robot.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Machine / Robot fabricant des hamburgers dans le restaurant Creator à San Francisco 
Machine / Robot fabricant des hamburgers dans le restaurant Creator à San Francisco  (CAPTURE ECRAN / CREATOR)

Les communications, les transports mais aussi la nourriture : à partir de ce mercredi 27 juin dans un restaurant de San Francisco appelé Creator, il est possible de manger un hamburger cuisiné par un robot. C’est plutôt bon d’après ceux qui ont eu l’occasion de tester ce hamburger fabriqué par un robot dans un restaurant de San Francisco aux Etats-Unis. Un hamburger qui ne coûte que 6 dollars, un peu plus de 5 euros.  

Quatre mètres et 350 capteurs  

Le système est high tech. Il s’agit en réalité d’une machine d’environ quatre mètres de long, équipée de 350 capteurs. Les capteurs aident entre autres à s’assurer de la température de cuisson. Le pain est stocké dans une sorte de tube. Quand la commande est activée, le pain est coupé en deux, toasté, déposé sur un tapis roulant où le robot ajoute la sauce au millimètre près. Viennent ensuite les tomates, les oignons et le reste. Tout cela en cinq minutes. C’est un humain quand même qui vous apporte votre commande. Le prix est dans la lignée d’un fast-food classique. Sachant que les ingrédients sont bio, c’est donc plutôt bon marché. C’est possible parce qu’en théorie cette machine permet d’économiser en personnel et en espace, donc en loyer.

Huit ans pour concevoir ce robot

Le fondateur de Creator a lui-même cuisiné des milliers d’hamburgers dans sa jeunesse. Sa famille tenait un restaurant. Il a vu que c’était une tâche répétitive. Et puis, il a étudié la physique à l’université et cela lui a donné des idées. C’est un projet ambitieux qui a pris huit ans de préparation et demandé au moins 15 millions d’euros d’investissement. Les employés sont payés 13 euros de l’heure, plus que le salaire minimum en Californie. Ils ont aussi le droit de consacrer 5% de leur temps de travail à la lecture. L’endroit ne fait pas très fast-food avec ses murs blancs et sa déco minimaliste. Il n’y a même pas l’habituelle odeur de gras parce que l’air est filtré dans la machine.  

Pleins d'autres innovations dans la Silicon Valley  

Comme Flippy, un bras mécanique qui cuit les hamburgers. Ou encore de Zume qui prépare des pizzas avec des robots. Et cela ne se résume pas à ça. La société Memphis Meats développe une viande sans viande recrée à partir de cellules souches. Une start-up a aussi inventé des fausses crevettes à base d’algues. Mais bon, l’industrie alimentaire représente des centaines de milliards d’euros. Logique finalement que la Silicon Valley s’y intéresse.

Machine / Robot fabricant des hamburgers dans le restaurant Creator à San Francisco 
Machine / Robot fabricant des hamburgers dans le restaurant Creator à San Francisco  (CAPTURE ECRAN / CREATOR)