En direct du monde, France info

En direct du monde. En Espagne, les légionnaires trop gros mis au régime par l'armée

L'armée s'attaque à la surcharge pondérale : 6% des soldats de la légion espagnole souffriraient d'obésité.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Pierre ChaperonfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Des légionnaires participent à une cérémonie dans la caserne d\'Alvarez de Sotomayor à Alméria (Espagne).
Des légionnaires participent à une cérémonie dans la caserne d'Alvarez de Sotomayor à Alméria (Espagne). (JORGE GUERRERO / AFP)

En Espagne, la légion espagnole est mise au régime : il n'est pas question ici d'une nouvelle mesure budgétaire voulue par le gouvernement espagnol, mais d'une volonté de faire baisser la masse corporelle de certain de ses membres. En effet, 6% d'entre eux seraient concernés par l'obésité, selon une étude interne dévoilée la semaine dernière par le quotidien El Pais. 3 000 légionnaires ont passé des tests en septembre : au final, 180 d'entre eux souffriraient d'obésité. Une situation préoccupante pour l'armée qui s'inquiète pour son image. Dans un document interne, elle explique : "Sans une exigence accrue, nous serions condamnés à une perte de prestige." C'est une situation qui dénote parce que la Légion espagnole est connue, en plus de son uniforme vert pastel, surtout pour son endurance. Un paradoxe donc... Mais qui s'expliquerait par plusieurs facteurs : le manque d'installations pour permettre des entraînements physiques et l'âge moyen élevé des soldats.

L'armée a pris ses dispositions

Dès les résultats connus, elle a mis en place un grand plan en quatre phases, s'étalant sur une année.Cela va de la prise de conscience de l'obésité en passant par les mesures à prendre pour perdre du poids, éviter de grossir jusqu'à maintenir son état de forme. À cela, l'armée ajoute des conseils de nutrition, du petit déjeuner jusqu'au dîner et entre les repas. Des examens médicaux, des programmes d'exercices physiques... C'est pris très au sérieux puisque les légionnaires concernés doivent désigner une sorte de tuteur qui va suivre l'évolution de leur régime. L'objectif est clair, il est même chiffré : perdre dans l'idéal entre 500 grammes et un kilo par semaine. À noter que la légion n'est pas la seule concernée par ce type de programme.

Attention aux sanctions 

Même si elle explique que la prise de poids est parfois dûe à des pathologies, des facteurs culturels, des problèmes psychologiques, l'armée peut sévir pour ceux qui n'arrivent pas à perdre leur embonpoint. Comme l'absence de promotion professionnelle, l'interdiction des différents défilés militaires, des remise de prix et toutes les participations à des opérations militaires extérieures, voire, dans les cas extremes l'exclusion du corps militaire, si rien n'a été fait pour perdre du poids sur une année. Selon un porte-parole de l'armée, la mesure a été plutôt bien accueillie : on parle d'une réelle prise de conscience et même d'une bonne motivation. Même si on reconnaît que perdre du poids, n'est pas si facile que ça.

 

Des légionnaires participent à une cérémonie dans la caserne d\'Alvarez de Sotomayor à Alméria (Espagne).
Des légionnaires participent à une cérémonie dans la caserne d'Alvarez de Sotomayor à Alméria (Espagne). (JORGE GUERRERO / AFP)