Cet article date de plus de cinq ans.

En direct du monde. Au Chili, la veuve d’un milliardaire lègue 400 000 hectares de terres de Patagonie à l’Etat

écouter (3min)

L'état chilien vient de recevoir 400 000 hectares de terres en Patagonie. C'est le cadeau de la veuve d'un milliardaire. Ces terres vont être transformées en parcs nationaux.

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Paysage de Patagonie. (MAXPPP)

Douglas Tompkins, le co-fondateur de North Face, est mort d’un accident de kayak l’an dernier au Chili. Sa veuve, Kristine Tompkins, a donné une partie des terres achetées par le couple en Patagonie à l’État chilien, soit 400 000 hectares, mercredi dernier. 400 000 hectares, c'est la moitié du département de la Gironde.

La fondation Tompkins parle de la plus grande donation de terres privées à un Etat. Cela révèle l’ampleur du néo-libéralisme sous la dictature de Pinochet dans les années 80. L'eau est privatisée, le pays est bradé : les terres se vendent à des prix dérisoires à des investisseurs étrangers. C’est à cette époque que les Tompkins se rendent au Chili où ils souhaitent acquérir des terres. Ca sera chose faite en 1991. Chaque hectare acheté leur coûte alors la modique somme de 500 euros, d’après la fondation Tompkins. Les Tompkins ont toujours dit que ces achats de terres étaient destinés à préserver la biodiversité, face à des entreprises peu scrupuleuses, Néanmoins, on ne les croyait pas : ils étaient mal vus par les autorités chiliennes, et les habitants.

Mais l’histoire semble montrer que ce couple de milliardaires écolos est bel et bien des investisseurs responsables et engagés dans la préservation de l’environnement. Les Tompkins n’ont développé aucune industrie polluante sur les terres qu’ils ont transformées en parc et comme promis, restituées à l’État.
Ils ont aussi réintroduit des espèces menacées d’extinction au Chili, mais aussi en Argentine. 

Les Tompkins n'oublient pas le sens des affaires 

Outre ces terres données au Chili, la fondation Tompkins vend aussi, via sa filiale Pampa Partners, des fermes dans le cône Sud de l’Amérique latine : au Chili, en Uruguay, et aussi en Argentine où l’an dernier Kristine Tompkins a aussi donné 150 000 hectares de terres à l'État.

La fondation Tompkins a revanche choisi de conserver, pour l’instant, un hôtel dans le futur parc national Patagonia. L'établissement est inaccessible pour la plupart des Chiliens : comptez 500 euros la nuit pour deux personnes, 500 euros c’est un peu plus que le salaire minimum au Chili.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.