En Chine, des uniformes connectés pour suivre les élèves à distance

écouter (3min)

Après la reconnaissance faciale dans les écoles et universités, une expérience est menée dans un établissement scolaire, qui consiste à accrocher une puce électronique aux vêtements des enfants pour les surveiller.

Article rédigé par
Stéphane Pambrun - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des élèves participent à un concours de calligraphie dans une école primaire du comté d'Anlong, dans la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine), en avril 2021. (Photo d'illustration). (MAXPPP)

C'est une invention aussi moderne qu’effrayante. Une école primaire de Zhuhai, au sud de la Chine, a décidé, dans un cadre expérimental pour le moment, d'intégrer une puce électronique dans les vêtements des écoliers pour les identifier et suivre leurs mouvements. Un uniforme numérique, en quelque sorte, qui permet aux enseignants et aux parents de savoir à tout instant où se trouvent les enfants.

Grâce à ce dispositif, ils peuvent suivre en temps réel les trajets effectués par les enfants, savoir combien de temps ils sont restés dans un lieu comme les toilettes ou la cantine. Et si, par exemple, l’élève entre dans une zone dangereuse, le système envoie une alerte aux enseignants et aux parents. Ce système leur permet également de communiquer avec les enfants puisque la puce se connecte automatiquement à un système de messagerie.

Société de surveillance

Cette initiative reçoit un accueil mitigé. Sur les réseaux sociaux, certains se félicitent de cette école 3.0 mais ils sont plus nombreux à estimer que la Chine pousse le système de surveillance électronique un peu trop loin : certains parents comparent cet uniforme connecté à un bracelet électronique. Il faut quand même savoir qu’il y a beaucoup de scandales en Chine concernant les conditions d’étude pour les enfants, avec de nombreux cas de sévices corporels ; mais aussi à l’inverse des enfants qui se cachent pour jouer aux jeux vidéo alors que c’est évidemment interdit.

Ce n’est pas la première fois que Big Brother entre à l’école en Chine. La société de surveillance est répandue partout et la Chine est le pays qui compte le plus de caméras de vidéo-surveillance : près d’un demi-milliard, soit la moitié du parc mondial. Des caméras souvent reliées à un système de reconnaissance faciale. Ainsi, pour entrer dans une école ou une université, plus besoin de carte ou de badge, il faut scanner de son visage.

Certaines écoles ont même installé dans les salles de classes des caméras capables de surveiller les enfants, voir s’ils suivent bien les cours et s’ils sont attentifs. Le pays expérimente même un système de traqueurs d’ondes cérébrales, des sortes d'électrodes posées sur le crâne des enfants, qui mesurent en temps réel l’activité du cerveau dans le but de savoir s'ils sont attentifs ou non.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En direct du monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.