En direct du monde, France info

En Californie, dès 2020, des panneaux solaires obligatoires sur tous les nouveaux bâtiments de moins de trois étages

L'État américain veut accélérer la lutte contre la pollution atmosphérique en prenant des mesures obligatoires pour favoriser l'énergie solaire. C'est une première aux Etats-Unis.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La règle s\'appliquera à toutes les nouvelles constructions d\'ici 2020.
La règle s'appliquera à toutes les nouvelles constructions d'ici 2020. (MIKE NELSON / EPA)

La Californie a la réputation d’être l’État américain le plus audacieux en matière d’environnement. Preuve supplémentaire : toutes les maisons et tous les immeubles d’habitation de moins de trois étages construits à partir de 2020 devront obligatoirement être équipés de panneaux solaires. La mesure a été votée à l’unanimité la semaine dernière par la commission californienne à l’énergie.

Avantageux pour la santé et le porte-monnaie, selon la commission

Premier argument de la commission : la santé des Californiens. Comme l'énergie solaire ne génère quasiment aucun gaz à effet de serre comparé à des énergies plus traditionnelles, la mesure reviendrait à retirer l'équivalent de 115 000 voitures de la circulation. Ce qui veut dire moins d'émissions de dioxyde de carbone, moins de pathologies liées à la pollution mais aussi moins de jours de travail perdus pour l’économie locale.

L’industrie du solaire se frotte les mains. Elle s’attend à une croissance de son activité pour une énergie qui reste très marginale et subventionnée aux États-Unis. Il faut compter 10 000 dollars par logement pour l’installation de ces panneaux solaires, soit environ 40 dollars par mois ramenés sur un prêt immobilier de 30 ans. Mais la commission à l’énergie estime que les Californiens économiseront en fait le double chaque mois grâce à des factures d’électricité allégées.

Une mesure qui divise aux États-Unis

Mais en Californie, le prix des logements est déjà très au-dessus de la moyenne nationale. La mesure risque donc de mal passer auprès des propriétaires, en particulier les classes moyennes et populaires, à qui on imposera purement et simplement de débourser 10 000 dollars. Une obligation dénoncée aussi par les lobbys des énergies traditionnelles. Enfin, l’efficacité de la mesure fait débat. Certains estiment qu'il vaudrait mieux construire plus de logements pour densifier les villes et investir dans les transports en commun pour que les Californiens utilisent moins leur voiture.

La question environnementale, une priorité pour la Californie

Jerry Brown, l'actuel gouverneur de l'État de Californie, a fait de l'écologie une priorité. Avant lui, Arnold Schwarzenegger, un Républicain, s’était aussi battu pour imposer des mesures en faveur de l’environnement. Une loi stipule par exemple qu’en 2030, l’électricité californienne devra être générée à 50% au moins par les énergies renouvelables.

Le Golden State, cinquième économie de la planète, est aussi capable d’imposer aux constructeurs automobiles des règles locales plus strictes que la législation nationale en termes de pollution. La Californie mène actuellement la charge de 18 États contre la Maison Blanche qui est revenue sur les régulations de l’administration Obama. Le pays suit donc avec attention ce qu’il va se passer sur le solaire. Si la mesure est un succès, d’autres États comme le Minnesota ou le New Jersey pourrait rapidement suivre le mouvement.

La règle s\'appliquera à toutes les nouvelles constructions d\'ici 2020.
La règle s'appliquera à toutes les nouvelles constructions d'ici 2020. (MIKE NELSON / EPA)