En direct du monde, France info

En Bolivie, une grenouille seule depuis dix ans va faire une rencontre pour la Saint-Valentin et tenter de sauver l'espèce

Les grenouilles appelées Roméo et Juliette ont pu se rencontrer via une petite annonce sur internet, et leur premier rendez-vous est prévu jeudi pour la Saint-Valentin. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La grenouille Juliette avant sa rencontre avec Roméo, le 13 décembre 2018. 
La grenouille Juliette avant sa rencontre avec Roméo, le 13 décembre 2018.  (ROBIN MOORE / GLOBAL WILDLIFE CONSERVATION)

En Bolivie, une grenouille mâle, solitaire depuis dix ans, a enfin trouvé une femelle de son espèce, alors que les scientifiques redoutaient l’extinction de l'espèce. Ce couple a pu être formé pour la Saint-Valentin grâce à... un site de rencontre. Cela ne s'invente pas, la grenouille mâle s'appelle Roméo et la femelle Juliette.

Dix ans à croasser pour appeler une femelle

L'histoire est un peu triste. Roméo a été découvert en 2009 dans les forêts humides du centre de la Bolivie, et il vit depuis dans le musée de Cochabamba. Très peu de temps après son arrivée, Roméo s’est mis à coasser pour appeler une femelle, mais ses chants sont restés sans réponse, car il vit seul dans son grand aquarium. En une décennie, aucune compagne n'est venue. Et si les scientifiques savaient que cette espèce de grenouille était en danger, ils ne pensaient pas que la situation était grave à ce point-là. L’âge de Roméo est indéterminé, mais selon les spécialistes, les grenouilles de Sehuencas vivent environ 15 ans. De quoi inquiéter les scientifiques, car ils craignaient que Roméo ne meurt sans avoir pu se reproduire. 

Une petite annonce sur un site de rencontre

L'idée un peu folle a été trouvée par deux associations de protection de la nature. Elles se sont associées avec le site de rencontre Match.com pour une initiative un peu étrange : créer un profil sur le site de rencontre pour Roméo, afin de l’aider à trouver une partenaire. En plus de photos avantageuses, on pouvait lire : "Je ne suis pas très exigeant concernant la personne que je recherche. Je veux seulement une autre grenouille de Sehuencas, comme moi. Si je ne trouve personne ce sera, tout simplement, la fin de mon existence. Donc, si tu es disposé à aider un vieux Roméo à trouver son unique Juliette, fais un don."

Derrière cette annonce se cachait en réalité une levée de fonds. Car pour trouver une grenouille de cette espèce, il faut s’enfoncer dans la jungle pendant plusieurs jours, avec du matériel et des véhicules. Des expéditions qui coûtent cher, et en Bolivie - l’un des pays à la biodiversité la plus riche au monde - la protection de la nature ne reçoit pas de fonds publics. Mais grâce à une campagne de médiatisation très réussie par l’ONG de protection de la biodiversité Global Wildlife Conservation, 25 000 dollars ont été récoltés.

Premier rendez-vous pour la Saint-Valentin 

La nouvelle arrivante a été mise en quarantaine et elle est désormais prête pour rencontrer ce grand solitaire un peu timide qu’est Roméo. À présent, c’est à Cupidon de travailler. Mais au-delà de ce happy end, c’est tout le problème de la destruction de la biodiversité qui se pose ici en Bolivie. Avec le taux de déforestation le plus élevé du continent, ce ne sont pas seulement les grenouilles de Sehuencas qui sont en danger mais des centaines et des centaines d’espèces, qui n’auront peut-être pas toutes le droit à un profil sur un site de rencontre.

La grenouille Juliette avant sa rencontre avec Roméo, le 13 décembre 2018. 
La grenouille Juliette avant sa rencontre avec Roméo, le 13 décembre 2018.  (ROBIN MOORE / GLOBAL WILDLIFE CONSERVATION)