En direct du monde, France info

En Autriche, Vienne veut donner plus de place aux femmes dans l’espace urbain

Tout un quartier de la capitale pensé pour la gent féminine est en train de sortir de terre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\"Les femmes construisent le ville\", proclame ce slogan apposé devant le quartier en construction de Seestadt à Vienne (Autriche), pensé par des femmes architectes.
"Les femmes construisent le ville", proclame ce slogan apposé devant le quartier en construction de Seestadt à Vienne (Autriche), pensé par des femmes architectes. (JOE KLAMAR / AFP)

La capitale autrichienne ne prend pas la notion de parité à la légère. Un quartier de Vienne, en partie pensé par des femmes, est en train de sortir de terre. Il se situe à l’est de la ville. Un projet pharaonique qui s’étend sur 240 hectares.

Les travaux ont commencé il y a dix ans pour construire 12 000 nouveaux logements dans des immeubles souvent dessinés par des femmes. D’ici 2030, 20 000 personnes habiteront dans ce quartier de Seestadt contre 8 000 aujourd’hui. 

Redonner aux femmes leur juste place

Ces résidents pourront déambuler dans des allées portant le nom de femmes célèbres, politiques, scientifiques ou encore intellectuelles : la place Simone de Beauvoir existe déjà, par exemple, tout comme le parc Hannah Arendt. Sur les 6 700 artères de Vienne, 4 000 portent le nom d’hommes, 500 de femmes, le projet de Seestadt vise donc à rééquilibrer un peu les choses et redonner aux femmes leur juste place.

Une exposition visible dans le quartier est d’ailleurs consacrée à 18 femmes architectes et urbanistes, dont le rôle a été important mais rarement accompagné d’une grande notoriété.    

Vienne précurseure sur le féminisme urbain   

Un autre projet est, encore aujourd’hui, vu comme un modèle :  le Frauen-Werk-Stadt, un ensemble de logements sociaux conçu par quatre femmes et achevé en 1997. Les architectes se sont attachées à simplifier les tâches de la vie quotidienne. Il y a, par exemple, au sein de l’ensemble d’immeubles une crèche mais aussi un cabinet médical et un supermarché, de quoi faire gagner de précieuses minutes aux mères qui travaillent.  

Un autre aspect important est d’offrir aux femmes un sentiment de sécurité. C’est pourquoi les architectes ont agencé les fenêtres des immeubles de manière à ce qu’elles donnent toutes sur les espaces extérieurs, ce qui permet d’être toujours à portée de regard. Plus de 20 ans après sa conception, ce projet pilote, financé par la ville, reste l’exemple d’un urbanisme plus égalitaire.  

Les espaces publics également en ligne de mire  

Les parcs sont également en passe d’être rendus aux femmes. Des études menées dans les années 1990 ont montré que les jeunes filles, passé l’âge de 10 ans, les désertaient. La mairie a alors décidé d’en réaménager certains, en décalant par exemple de quelques mètres les cages de foot  pour permettre d’autres activités sur la pelouse.  

De même, Vienne a fait élargir certains de ses trottoirs notamment pour que les poussettes puissent passer sans problème, et apporte une attention particulière à l’éclairage public dans le but d’éviter qu’il y ait dans la ville des recoins sombres, source d’angoisse pour beaucoup de femmes. Bref, Vienne ambitionne d’être sur cette question une municipalité modèle. 

\"Les femmes construisent le ville\", proclame ce slogan apposé devant le quartier en construction de Seestadt à Vienne (Autriche), pensé par des femmes architectes.
"Les femmes construisent le ville", proclame ce slogan apposé devant le quartier en construction de Seestadt à Vienne (Autriche), pensé par des femmes architectes. (JOE KLAMAR / AFP)