En direct du monde, France info

En Autriche, un tableau de Klimt, spolié il y a 83 ans, va être rendu par la France

Vendu sous la contrainte à un prix dérisoire par une femme juive au moment où l'Allemagne nazie annexe l'Autriche, le tableau "Rosiers sous les arbres" va être rendu par le musée d'Orsay aux héritiers.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Détail de \"Rosiers sous les arbres\", peint vers 1905 par Gustav Klimt (1862-1918) Toile H.110 ; L.110 cm.
Détail de "Rosiers sous les arbres", peint vers 1905 par Gustav Klimt (1862-1918) Toile H.110 ; L.110 cm. (RMN-GRAND PALAIS (MUSEE D'ORSAY / PATRICE SCHMIDT)

L’histoire des Rosiers sous les arbres de Gustav Klimt a pu être reconstituée grâce aux travaux de chercheurs autrichiens. Un travail de fourmi a permis d’établir la provenance de ce magnifique tableau, peint au début du XXe siècle.

Il est acheté en 1911 par Viktor Zuckerkandl, un grand collectionneur juif autrichien. En 1938, au moment de l’Anschluss, l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie, il appartient à sa nièce, Nora Stiasny. Persécutée, elle est forcée de le vendre à un prix dérisoire avant d’être déportée et assassinée.

L’origine de ce tableau étant aujourd’hui clairement définie, la France a décidé de le restituer aux héritiers de Nora Stiasny, plus de 80 ans donc après que celle-ci en a été spoliée.  

Une restitution assez rocambolesque

Il faut savoir que le grand Gustav Klimt a peint plusieurs tableaux représentant des arbres, qui sont assez ressemblants. En 2001, l’un de ces tableaux intitulé Pommiers II est restitué aux héritiers de Nora Stiasny car on croit alors que c’est le tableau qu’elle possédait au moment de l’Anschluss. Mais c'était une erreur. On sait maintenant que le tableau qu’elle détenait alors est Rosiers sous les arbres et non Pommiers II qui, lui, appartiendrait en fait à une autre famille juive, les Lederer.

Cette erreur est officiellement reconnue en 2017 et naturellement les ayants-droits des Lederer espèrent alors récupérer ce fameux Pommiers II. Problème : les héritiers de Nora Stiasny ont, entre-temps, vendu le tableau, qui se trouve aujourd’hui dans la collection de la fondation Louis Vuitton. Selon Alfred Noll, l’avocat des héritiers de Nora Stiasny, l’État autrichien pourrait en théorie se retourner contre ses clients mais ne le fera sans doute pas. Car ces derniers travaillent à une autre solution.

"Mes clients ont toujours dit qu'ils veilleraient d’abord à ce que Rosiers sous les arbres leur soit restitué mais que lorsqu’ils recevraient ce tableau du musée d'Orsay, ils le vendraient aux enchères. Et avec cet argent ils aimeraient essayer d’acheter Pommier II pour le rendre ensuite à l’État autrichien." L’idée étant qu’à la fin, l’Autriche puisse restituer ce tableau, s'il doit l'être, aux ayants-droits légitimes. Mais les négociations n’ont pour l'instant pas commencé, car Rosiers sous les arbres n’a pas encore quitté le Musée d’Orsay.

Détail de \"Rosiers sous les arbres\", peint vers 1905 par Gustav Klimt (1862-1918) Toile H.110 ; L.110 cm.
Détail de "Rosiers sous les arbres", peint vers 1905 par Gustav Klimt (1862-1918) Toile H.110 ; L.110 cm. (RMN-GRAND PALAIS (MUSEE D'ORSAY / PATRICE SCHMIDT)