En direct du monde, France info

En Autriche, le village d’Hallstatt veut limiter l’afflux de touristes

La petite commune accueille tous les ans un million de curieux. La municipalité a décidé de limiter le nombre de bus qui amènent les touristes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une touriste dans la commune d\'Hallstatt en Autriche. 
Une touriste dans la commune d'Hallstatt en Autriche.  (MATTHIAS R?DER / DPA)

C'est certainement l’un des plus beaux villages d'Autriche. La commune de Hallstatt, nichée dans les Alpes, attire chaque année des milliers de touristes qui viennent découvrir la plus vieille mine de sel au monde. L'extraction a commencé il y a 7 000 ans dans ce site exceptionnel, qui est depuis une source inépuisable de découvertes archéologiques.

Décor pittoresque et sites anciens

L’une des plus importantes trouvailles remonte au XIXe siècle. Une immense nécropole est alors mise au jour à proximité de la mine. Plus de 1 000 tombes et de nombreux objets funéraires sont exhumés. Il y a aussi des armes et des bijoux, ce qui montre que le site était très prospère, grâce au sel qui est un véritable or blanc.

Mais Hallstatt, ce n’est pas seulement cette mine. Blotti entre lac et montagne, le village offre un panorama spectaculaire. À l’intérieur, de nombreuses maisons aux couleurs pastels, dont certaines sont très anciennes. Un décor pittoresque, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, qui attire chaque année les touristes du monde entier.

Hallstatt victime de son succès

Ce village de près de 800 habitants est devenu en quelques années un haut lieu du tourisme mondial. Il accueille aujourd’hui environ un million de touristes par an, dont de nombreux asiatiques qui ont fait d’Hallstatt une étape essentielle. Ce tourisme de masse pose des problèmes dans ce village d’ordinaire paisible : les habitants se plaignent régulièrement de certains touristes, qui s’aventurent dans leurs jardins privés ou des montagnes de déchets qui inondent les rues.

En début d'année, la mairie d’Hallstatt a présenté sa solution pour limiter l’afflux de visiteurs. Elle veut restreindre le nombre de bus de touristes. Il y en a eu plus de 19 000 en 2018. L'objectif de la mairie est de réduire d’un tiers ces venues. Selon elle, ce sont ces bus qui dérangent le plus, car ils amènent des touristes qui ne restent que quelques heures pour se promener en groupe avant de repartir dans la foulée. L’Unesco juge cette mesure positive mais selon l’organisation, cette restriction ne suffira pas à elle seule à contrôler ce tourisme de masse.

La ville s'est exportée en Chine

En 2012, l'exacte réplique d’Hallstatt a été contrefaite en Chine. Il s'agit d'un quartier d'affaires dans la ville de Boluo, au sud du pays. On retrouve les mêmes maisons aux couleurs pastel et les mêmes places typiques. Un lac artificiel a même été construit pour ressembler au maximum à la bourgade autrichienne. C’est le fruit du rêve immobilier d’une entreprise d’un groupe chinois qui a déboursé 940 millions de dollars pour ce projet. L'idée, à l’époque, n’avait pas fait l’unanimité auprès des habitants, mais la plupart n’ont pas du tout été consultés.

Une touriste dans la commune d\'Hallstatt en Autriche. 
Une touriste dans la commune d'Hallstatt en Autriche.  (MATTHIAS R?DER / DPA)