En direct du monde, France info

Barack Obama en Argentine, visite polémique 40 ans après le coup d'Etat militaire

Il est le premier président américain à se rendre dans le pays depuis 1997. Les Argentins espèrent des excuses, pour le soutien apporté par les Etats-Unis à la dictature militaire pendant la Guerre Froide.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Barack Obama en visite en Argentine, le 23 mars 2016 © Maxppp)

Pour répondre à cette polémique, les Etats-Unis ont déjà promis de déclassifier certains documents des services secrets de l'époque. Barack Obama vient de le confirmer lors de sa visite, ce qui suscite beaucoup d'espoirs en Argentine. En 2002, déjà, une première déclassification avait permis de faire avancer le processus juridique. 

Les Argentins reprochent principalement aux dirigeants américains de l'époque, en 1976, d'avoir soutenu secrètement le coup d'Etat mené par la junte militaire, puis la dictature sanglante et répressive qui a suivi. Aujourd'hui, 40 ans après jour pour jou, Obama se rendra au Parc de la Mémoire à Buenos Aires où sont inscrits les noms des morts et des disparus argentins pendant la dictature. Dans la capitale argentine, on attend qu'il fasse une autocritique, voire qu’il demande pardon au nom de ses prédecesseurs de l'époque.

(Barack Obama en visite en Argentine, le 23 mars 2016 © Maxppp)