En direct du monde, France info

Aux Pays-Bas, un moyen de vider l'océan de ses plastiques a été trouvé par un jeune inventeur de 23 ans

Aux Pays-Bas, un jeune inventeur de 23 ans ambitionne de nettoyer les océans des plastiques grâce à un projet un peu fou. Il a été consacré Néerlandais de l'année par un hebdomadaire. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Edité par Mariam El KurdifranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Boyan Slat, 23 ans, à l\'origine du projet Ocean Cleanup.
Boyan Slat, 23 ans, à l'origine du projet Ocean Cleanup. (REMKO DE WAAL / ANP)

L’hebdomadaire Elsevier, à l’origine d’un classement annuel des personnalités néerlandaises les plus influentes, a rendu son verdict. Avec son projet de nettoyer les océans, Boyan Slat, 23 ans à peine, est le Néerlandais de l’année. Il innove au lieu de faire la morale. C’est "le sauveur des océans", juge l’hebdomadaire. Mais à l’étranger aussi, le jeune inventeur gagne en popularité. Il y a deux ans, le Time Magazine classait son projet Ocean Cleanup parmi les 25 meilleures inventions de 2015.    

Des pièges flottants pour récupérer les déchets

L'idée de Boyan Slat, c’est tout simplement de mettre sur pieds d’immenses pièges flottants, capables de récupérer les déchets plastiques dans l’océan. Une série de flotteurs en forme de U, d'un à deux kilomètres chacun. Les pièges attachés à une ancre flottante vers 600 mètres de fond doivent utiliser la force des courants marins pour attirer et concentrer vers eux les débris de plastique.

Des premiers tests en mer du Nord

Pour l’instant, Ocean Cleanup a été expérimenté en mer du Nord. Une première installation a été placée, l’an dernier, au large de la côte de Hollande méridionale. Il s’agissait de vérifier la résistance de l’installation, notamment au mauvais temps. Le véritable travail devrait commencer dans les prochains mois, au cours de l’année 2018, dans ce qu’on appelle souvent le 7e continent de plastique ou grande poubelle du Pacifique. Une immense plaque de déchets évolue dans l’océan Pacifique.  

20 millions d'euros de dons récoltés

Les avis sont mitigés quant à l'efficacité de l'invention. Certaines critiques, ou du moins des réserves ont été formulées, notamment de la part de scientifiques. L’idée leur paraît difficilement réalisable. Seules les macroparticules seraient ramassées et pas les microparticules. Mais Boyan Slat se dit confiant. Il affirme vouloir nettoyer environ 50% du continent de plastique dans le Pacifique, et ce en quelques années seulement. En tout cas, le projet est parvenu à convaincre. Plus de 20 millions d’euros de dons ont été récoltés. Des milliardaires et des gouvernements, comme celui des Pays-Bas, soutiennent Ocean Cleanup.  

Boyan Slat, 23 ans, à l\'origine du projet Ocean Cleanup.
Boyan Slat, 23 ans, à l'origine du projet Ocean Cleanup. (REMKO DE WAAL / ANP)