En direct du monde, France info

Au Sénégal, de riches marabouts organisent la charité rituelle pour aider les victimes économiques du Covid-19

À Dakar, comme ailleurs au Sénégal, la pandémie de Covid-19 a engendré une grave crise économique. Pour venir en aide aux plus démunis, des marabouts fortunés organisent des distributions de nourriture.

Ceux qui ne demandent rien repartiront avec quelques poils de chameaux, découpés par le marabout lui-même.
Ceux qui ne demandent rien repartiront avec quelques poils de chameaux, découpés par le marabout lui-même. (NATHANAEL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

La pandémie de Covid-19 a engendré une grave crise économique au Sénégal : on a pu le constater avec les émeutes qui ont secoué le pays il y a quelques jours. Aussi, pour venir en aide aux plus démunis, de riches marabouts organisent des distributions de nourritures, comme une sorte de Restos du cœur, version africaine.

Cette charité rituelle, c'est son nom, peut paraître insolite. Imaginons la scène : nous sommes sur une petite place, en plein Dakar. Femmes, hommes, enfants se pressent pour assister à la mise à mort de deux chamelles. Les deux animaux ont été offerts par un riche marabout, comme l’explique le boucher en charge des opérations :

Cela coûte environ 700 000 - 800 000 [francs CFA] le chameau. Le chameau a plus de viande que le veau, c'est pourquoi il a choisi le chameau : pour pouvoir le distribuer à beaucoup de familles.

Le boucher

à franceinfo

Soit entre 2 000 et 2 500 euros pour ces deux chameaux, auxquels s'ajoutent le prix de dizaines de bassines neuves remplies de denrées et d'objets courants qui seront données avec la viande. On y trouve du riz, des oignons, des boissons gazeuses et même des bouteilles d’eau. Le marabout à l’origine de ce don s’appelle Mame Thierno Fall the King. Un personnage énigmatique avec garde du corps qui arrive au volant de son énorme voiture américaine et qui explique vouloir tout simplement partager ce que Dieu lui a donné. "Tout vient de sa poche, explique-t-on, à ses côtés. C'est très important pour lui de donner : tout ce qui n'est pas donné n'a pas de sens."

Cela représente 20 à 30 euros par foyer

Le marabout suivra l’ensemble des préparatifs pendant les trois grosses heures de la cérémonie. Cette distribution de viande de chameau en plein cœur de Dakar s’adresse aux plus démunis : ce partage est en effet bienvenu pour la centaine de familles qui va bénéficier de cette solidarité d’une valeur de 20 à 30 euros par foyer, alors que la crise du Covid fragilise les plus modestes et leur rend la vie difficile. Un peu plus loin, pourtant, une femme n’est pas contente : son nom n’a pas été retenu pour la distribution et elle ne pourra pas profiter de la générosité du bienfaiteur du jour.

Ceux qui ne demandent rien repartiront tout de même avec quelques poils de chameaux découpés par le marabout lui-même : toutes les parties de l’animal possèdent des vertus bienfaisantes. Il y a là tant de la tradition que de la modernité car l’opération de solidarité est à retrouver sur le net ou encore directement sur le compte Instagram du marabout.

Ceux qui ne demandent rien repartiront avec quelques poils de chameaux, découpés par le marabout lui-même.
Ceux qui ne demandent rien repartiront avec quelques poils de chameaux, découpés par le marabout lui-même. (NATHANAEL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)