Au Japon, une bibliothèque dédiée à l'écrivain Haruki Murakami ouvre ses portes

écouter (3min)

Cette bibliothèque est située à Tokyo et a été conçue pour promouvoir la culture japonaise. 

Article rédigé par
Karyn Nishimura - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Maison internationale de la littérature de Waseda, connue sous le nom de bibliothèque Haruki Murakami, à l'université de Waseda à Tokyo, le 22 septembre 2021. (PHILIP FONG / AFP)

Haruki Murakami est le plus illustre des écrivains japonais et encore favori pour le prix Nobel de littérature dont le lauréat 2021 sera connu jeudi 7 octobre. Un tout nouvel espace lui est consacré à Tokyo. Il s'agit d'un bâtiment totalement rénové qui vient d’ouvrir sur le campus de l’université Waseda à Tokyo, un lieu pensé par l’architecte Kengo Kuma, celui qui a refait le stade olympique de Tokyo, et financé à hauteur de 10 millions d’euros par le fondateur de la marque de vêtements Uniqlo, le milliardaire Tadashi Yanai. Dans cette Waseda International House of Literature vont être regroupées progressivement toutes les œuvres et archives personnelles de l'auteur de 1Q84 ou de Kafka sur le rivage.

"Ce lieu a deux principaux objectifs : être un centre de recherches littéraires internationales pour des chercheurs du monde entier, pour effectuer des travaux sur les œuvres de Murakami, sur la littérature japonaise contemporaine et sur la traduction. Nous voulons aussi que ce soit un lieu pour tous les amoureux de la littérature", explique le professeur Hirokazu Toeda qui dirige cet espace. Des conférences seront organisées, des séminaires avec pour thème l’univers de Murakami mais aussi des séances de lecture en présence de l’auteur parfois et aussi des sessions d’écoute de musiques sélectionnées par l'écrivain.

Un trésor d'archives

Il y a dans cet espace cinq niveaux, dont certains comme une salle de lecture ou un espace d’exposition, accessibles au grand public. N’importe qui peut venir y lire, prendre un café en dégustant une pâtisserie ou en écoutant des disques qui ont été sélectionnés et prêtés par le grand mélomane qu’est Murakami. Avant d'être écrivain, il a tenu un bar jazz à Sendagaya, dans le district de Shibuya à Tokyo. D’ailleurs, le piano qui s'y trouvait est exposé dans cette bibliothèque Murakami.

Et puis il y a l’essentiel, des salles d’archives qui seront plus particulièrement dédiées aux étudiants et aux chercheurs. Car c’est là que se trouvera le trésor. "Nous sommes en train de trier tous les documents qui nous ont été confiés, des thèses et travaux de recherches effectués de par le monde sur les œuvres de Murakami, les articles de presse, les entretiens qu’il a accordés, explique Hirokazu Toeda. Nous classons tous ces documents depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui afin de les rendre disponibles. Cela représente une masse énorme, il va nous falloir du temps. Murakami est traduit en 50 langues et nous avons besoin de la coopération de personnes parlant ces différentes langues pour établir le registre des documents venus de l’étranger. Je pense qu’aucun autre écrivain n’a à ce point conservé tout ce qui a été publié de lui ou sur lui à travers le monde." Les différentes versions des manuscrits originaux rejoindront aussi les étagères de ces salles d’archives.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.