En direct du monde, France info

Au Chili, une colonie de 25 chinchillas pourrait empêcher l'installation d'une gigantesque mine d'or

L'entreprise qui souhaite s'implanter dans la région du désert d'Atacama s'est engagée à déplacer les rongeurs mais certains n'ont pas survécu. Les autorités chiliennes ont décidé de suspendre le projet pour l'instant. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un chinchilla sur une pierre au Chili. 
Un chinchilla sur une pierre au Chili.  (ALAIN PONS / BIOSPHOTO)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Quand des chinchillas empêchent de chercher de l'or. Dans le nord du Chili, ces petits rongeurs gris clair de la taille d'un lapin vivent sur les contreforts de la Cordillère des Andes. Cette espèce menacée bloque l'installation d'une gigantesque mine d'or dans la région du désert d'Atacama, où une multinationale souhaite s'implanter.

Trois millions de dollars pour protéger les chinchillas


Avant de lancer son projet, l'entreprise Gold Fields
 s'est engagé à protéger les chinchillas. Il y a 25 bêtes seulement. Un programme de conservation a été mis sur pied pour étudier les habitudes de ces animaux, les capturer et les relâcher quelques kilomètres plus loin. L'entreprise sud-africaine a travaillé avec des scientifiques pour s'assurer de replacer les animaux dans un habitat adapté. Gold Fields a promis de faire un suivi de leur état de santé. Coût total de l'opération : trois millions de dollars. Un montant pas si élevé par rapport au milliard de dollars que la multinationale a prévu d'investir dans la mine d'or. 

Cependant, rien ne se passe comme prévu pour l'entreprise qui a déjà commencé à déplacer les chinchillas. Deux des rongeurs sont morts et un troisième a dû être soigné pour une fracture car le piège utilisé pour le capturer s'est refermé sur sa patte. Les autorités chiliennes ont suspendu l'opération pour le moment, le temps d'enquêter sur les raisons de ces problèmes. L'entreprise devra prendre des mesures pour éviter la mort des autres chinchillas qu'elle souhaite déplacer. Sans cela, elle risque de lourdes sanctions de la part des autorités.

Une opération difficile et incertaine 

Certains scientifiques doutent que l'opération puisse fonctionner un jour. Ils sont plusieurs à avoir dit dans la presse chilienne que les chinchillas sont très sensibles à tout changement dans leur routine et que s'ils survivent à la capture, il n'est pas sûr qu'ils arrivent à trouver de quoi manger durablement sur un nouveau site. 

Plusieurs scientifiques considèrent que déplacer les chinchillas n'est pas viable et qu'il aurait fallu exclure de la zone d'exploitation de la mine les lieux où vivent ces rongeurs, autrefois chassés pour leur fourrure et qui ont failli disparaître au début du 20e siècle. 

Un chinchilla sur une pierre au Chili. 
Un chinchilla sur une pierre au Chili.  (ALAIN PONS / BIOSPHOTO)