En direct de l'Europe, France info

Les eurodéputés unis soutiennent les aspirations palestiniennes

Alors que les Etats européens sont divisés sur l’opportunité de soutenir la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU, les eurodéputés les invitent à y répondre favorablement. Et à parler enfin d’une seule voix face à une demande qualifiée de "légitime’

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Le Parlement européen demande aux Etats
membres, en les appuyant, d’être unis dans leur attitude face à la
demande légitime du peuple palestinien à être représenté en tant qu’Etat
aux Nations unies suite aux négociations qui doivent être conclues
pendant la 66e session en cours de l’Assemblée générale des Nations
unies
".

Ce sont les termes de la résolution commune
adoptée à main levée, à une forte majorité, par le Parlement européen
lors de sa seconde session de septembre à Strasbourg. Un vote
"historique" pour l’eurodéputée belge Véronique de Keyser,
vice-présidente du Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et
Démocrates au Parlement européen et membre de la Délégation pour les
relations avec le Conseil législatif palestinien. C’est en effet la
première fois que les principaux groupes politiques parviennent à
s’entendre sur une résolution commune, alors que les 27 sont divisés sur
ce sujet particulièrement sensible du Proche-Orient. Daniel
Cohn-Bendit, co-président du Groupe des Verts, rappelle les raisons
historiques qui font de l’Allemagne un allié inconditionnel d’Israêl, de
même que les Pays-Bas ou la Pologne. Or même les eurodéputés allemands
du PPE ont voté pour cette résolution, précise l’élu de l’UMP Arnaud
Danjean, président de la sous-commission "Sécurité et Défense". Le
Parlement européen "réaffirme son appui sans réserve à la solution des
deux Etats, sur la base des frontières de 1967, avec Jérusalem comme
capitale des deux entités, l’Etat d’Israêl et un Etat de Palestine
indépendant, démocratique, d’un seul tenant et viable, vivant côte à
côte dans la paix et la sécurité". La résolution demande au gouvernement
israélien de mettre un terme à toute construction ou extension de
colonies, au moment où celui-ci annonce la construction de 1100 nouveaux
logements à Jérusalem-Est. Elle appelle à une cessation des tirs de
roquettes sur Israël depuis la bande de Gaza, et souligne la nécessité
d’une trêve permanente, et de la reprise sans délai des négociations. Le
Parlement européen espère qu’une position unie des 27 favorisera un
règlement international. Il en va de l’intérêt de l’Europe, surtout
après le Printemps arabe. C’est précisément dans cet esprit que
l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (47 Etats) accordera
la semaine prochaine le statut de "Partenaire pour la Démocratie" au
Conseil national palestinien. Un autre signal positif dans ce long
combat pour la reconnaissance.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)