En direct de l'Europe, France info

En direct de l'Europe. Du français à la francophonie

La journée mondiale de la Francophonie a été célébrée le 20 mars dernier, mais qu’en est-il de ce vaste mouvement mondial pour le rayonnement de la langue française qu’est l’organisation internationale de la francophonie ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le français est toujours une langue qui compte dans le monde. Mais face au rouleau compresseur de l\'anglais, le français est malmené, notamment par ses élites politiques et économiques
Le français est toujours une langue qui compte dans le monde. Mais face au rouleau compresseur de l'anglais, le français est malmené, notamment par ses élites politiques et économiques (MAXPPP)

La journée mondiale de la Francophonie a été célébrée le 20 mars dernier. Sur les cinq continents, ils sont 274 millions de francophones, ainsi la langue française se place au deuxième rang des langues les plus apprises dans le monde, elle est la cinquième langue la plus parlée dans le monde, la troisième langue des affaires dans le monde et la deuxième langue des organisations internationales.

L'organisation mondiale de la francophonie

Elle est aujourd’hui composée de 84 états et de gouvernements, et elle a pour mission d’enrichir, de protéger et de renforcer la langue française dans le monde, donc de la faire rayonner. Un travail de longue haleine Sur les cinq continents 212 millions de locuteurs de français en font un usage quotidien, et nous sommes 77 millions de francophones en Europe. Si 125 millions d’hommes et de femmes apprennent le français, c’est bien grâce à des réseaux comme les Instituts français ou l’Alliance française dans le monde.

Mais ces réseaux doivent vivre, et dans nos temps de crise, prendre leur défense n’est pas chose facile tant les cordons des bourses ont tendance à se resserrer.

Le combat du français contre l'anglais ?

C’est la raison pour laquelle l’Organisation Internationale de la Francophonie veille à la défense du français dans le monde, et surtout au respect de son enseignement, car le français est aussi la quatrième langue d’internet et les places sont chères. Un combat de chaque jour. La tendance dans les organisations internationales et européennes est de favoriser plutôt la langue anglaise que la langue française.

La situation n’est pas brillante mais elle serait dramatique si le français disparaissait de ces instances. Or il n’est de meilleur combat que celui pour la langue afin qu’elle ne disparaisse pas, quelle qu’elle soit. Rien n’est encore perdu, mais la plus grande vigilance est de mise, afin de garder au français la place qui lui est due.  

Le français est toujours une langue qui compte dans le monde. Mais face au rouleau compresseur de l\'anglais, le français est malmené, notamment par ses élites politiques et économiques
Le français est toujours une langue qui compte dans le monde. Mais face au rouleau compresseur de l'anglais, le français est malmené, notamment par ses élites politiques et économiques (MAXPPP)