Élysée, la bataille, France info

Emmanuel Macron : président candidat, avantage ou inconvénient ?

Inattendu lors de la dernière présidentielle, Emmanuel Macron expérimente aujourd’hui le statut de candidat sortant, avec les difficultés que cela implique pour mener campagne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron dans la cour de l\'Elysée lors de la réception du Premier ministre de la Slovénie, le 29 avril 2021.
Emmanuel Macron dans la cour de l'Elysée lors de la réception du Premier ministre de la Slovénie, le 29 avril 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

A un an de la présidentielle, l’éternelle question se pose : le président sortant est-il aussi en campagne ? A quoi le voit-on ? Pour ce dixième épisode, “Élysée, la bataille” se délocalise au QG de La République en marche, rue Sainte-Anne à Paris.

“Je ne serai pas un président-candidat mais un citoyen-candidat” : c’est ce qu’avait affirmé Valéry Giscard-d’Estaing le 2 mars 1981 pour annoncer qu’il briguait un second mandat. C’était 56 jours avant le premier tour, et depuis, tous les présidents sortants en ont fait autant, à savoir se déclarer le plus tard possible.

L'exercice est difficile, mais le président-candidat aurait-il également un avantage tactique parce qu’il surplombe les autres durant la majeure partie de la campagne ? La question n’est pas tant celle de la candidature d'Emmanuel Macron, mais plutôt de la manière dont il mènera cette deuxième campagne.

Dans cet épisode, le coup de fil rituel à un correspondant de presse étrangère qui travaille en France est adressé à Rym Momtaz, de Politico, qui livre son analyse sur Emmanuel Macron non seulement futur président-candidat français mais surtout européen, car l’année prochaine la France assurera la présidence tournante de l’Union. 

Retrouvez "Élysée, la bataille" également sur l'application Radio France, et d'autres applications de podcast comme Spotify, Deezer ou Apple podcasts

Emmanuel Macron dans la cour de l\'Elysée lors de la réception du Premier ministre de la Slovénie, le 29 avril 2021.
Emmanuel Macron dans la cour de l'Elysée lors de la réception du Premier ministre de la Slovénie, le 29 avril 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)