Cet article date de plus de sept ans.

Thomas Snégaroff : "A 40 ans, si t'as pas lu Proust..."

écouter (6min)
L'historien revisite chaque dimanche sur France Info la première guerre mondiale, à l'occasion du centenaire du début du conflit. L'occasion pour lui de replonger dans des récits liés à cette époque. Dans des romans aussi. Comme "14", le livre de Jean Echenoz consacré à la Grande Guerre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

"La grande suprématie de l'écrivain sur l'historien, souligne Thomas Snégaroff, c'est son imagination. Il peut décider de faire mourir tel personnage, ou revisiter tel événement. Je suis un peu jaloux de la liberté que l'auteur peut prendre face aux faits. Il peut parfois leur donner plus de vérité."

Le chercheur s'est attaqué récemment à "La recherche du temps perdu" de Marcel Proust. Longtemps, il a regardé l'ouvrage "en chien de faïence." Et puis, à la manière de Jacques Séguéla, Thomas Snégaroff s'est dit qu'à 40 ans, si on a pas lu Proust, on a raté sa vie. Depuis, il "commence à comprendre ce qui fait de ce livre une matrice de notre Histoire, du XXe siècle."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.