Cet article date de plus de sept ans.

Philippe Manoeuvre, Bukowski et "Le Club des Haschischins"

écouter (6min)
Les plus jeunes ont découvert ses lunettes noires dans la Nouvelle Star. Les autres se rappellent de son émission "Sex machine" dans "Les Enfants du rock". On connaît la passion de Philippe Manoeuvre pour la musique. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Le rédacteur en chef du magazine 'Rock and Folk'  est aussi un grand lecteur nocturne. Il peut se targuer d'avoir fait traduire Charles Bukowski pour la première fois en France. Il animait alors la collection Speed 17. Après l'auteur du "Journal d'un vieux dégueulasse ", il fera traduire les livres de Hunter S. Thompson ou Hubert Selby Junior.

Un livre ne quitte jamais le chevet de Philippe Manoeuvre. C'est un texte de Théophile Gautier, "Le Club des Haschischins" , co-fondé par l'auteur pour expérimenter l'usage de drogues. Il aime aussi se replonger dans les dialogues de Michel Audiard.

Charles Bukowski reste un de ses auteurs fétiches. Le critique rock est le premier à avoir fait traduire l'écrivain américain à la fin des années 1970, en pleine période punk. "Il ne déguisait rien. Il décrivait son vécu, sa saoulographie quotidienne."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.