Cet article date de plus de huit ans.

Claire Gibault marie musique et littérature

écouter (6min)
La chef d'orchestre dirige le Paris Mozart Orchestra. Elle raconte sa passion pour le mélo logue, une forme d'expression qui donne autant de place à la littérature qu'à la musique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Elle avoue lire "plus de partitions que de livres" et revendique une lecture "utile". Claire Gibault s'est ainsi attaquée au livre de Claude Esteban "Soleil dans une pièce vide ". Au fil d'une suite de récits, l'auteur s'est mis dans la peau des personnages des tableaux du peintre américain Edward Hopper.

Une manière pour la chef d'orchestre de préparer au mieux la prochaine création du Paris Mozart Orchestra, qui jouera "Scénographies d'Edward Hopper" de la compositrice Graciane Finzi.

Parmi ses lectures du moment, Claire Gibault cite Léonora Miano ou Stefan Zweig.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.