Les émojis disponibles ne reflètent pas l'étendue de la biodiversité

Des biologistes ont suivi l'évolution des émojis disponibles. Les animaux vertébrés sont certes bien représentés mais d'autres espèces sont quasiment absentes. Une erreur selon ces scientifiques pour qui les émoticônes permettent aussi de sensibiliser et de promouvoir la diversité de la vie sur Terre.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
76% des émojis d'animaux sont des vertébrés, selon une analyse publiée dans la revue publaméricaine "iScience". (CAPTURE D'ECRAN)

 Il y a trop de chats et pas assez de crustacés et d'araignées au sein de la famille des émojis, selon des scientifiques qui publient une analyse dans la revue américaine iScience. Ces biologistes ont évalué les émojis liés à la nature et aux animaux disponibles sur Emojipedia, un catalogue en ligne d'émojis, et ils ont suivi leur évolution entre 2015 et 2022. Résultat : le panel actuel d'émojis disponibles ne représente pas du tout l'étendue de la biodiversité observée dans la nature. 

Des biologistes ont évalué les émojis liés à la nature et aux animaux disponibles sur Emojipedia by Franceinfo on Scribd

S'il y a énormément d’émojis animaux, 76% d’entre eux sont des vertébrés (mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens ou poissons osseux). Les arthropodes, c'est-à-dire les insectes, les arachnides et les crustacés, seraient totalement sous-représentés, alors qu'ils représentent 1,3 million d'espèces contre seulement 85 000 espèces de vertébrés connues.

Les chercheurs remarquent également qu'il n'existe aucun émoji pour représenter les plathelminthes (vers plats) ou les nématodes (vers ronds), alors qu'il existe plus de 20 000 espèces de chaque. Sans parler des plantes, des champignons et des micro-organismes.

Une situation loin d'être anecdotique selon les chercheurs qui expliquent que "si la crise de la biodiversité qui s’effondre peut sembler éloignée de la vie en ligne, dans notre société de plus en plus numérisée, nous ne devrions pas sous-estimer le potentiel des émojis pour sensibiliser et promouvoir la diversité de la vie sur Terre". Ils appellent donc au "développement" et à "la préservation de collections d'émojis diversifiés et inclusifs".

Ils soulignent d’ailleurs l’arrivée positive en 2020 d’un ver de terre de la famille des Annélides et d’un corail rouge en 2021 pour représenter celle des méduses et des coraux, mais on est encore très loin d’une représentation équitable de l'arbre de vie au sein de la famille des émojis, à l'image d'un monde où s'accumulent les preuves de la chute de la biodiversité sur terre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.