"Le dropping" : aux Pays-Bas, des scouts sont lâchés, sans repères, dans la nature

Cette pratique doit permettre aux enfants d'apprendre par l'expérience et à se responsabiliser.
Article rédigé par Sarah Calamand
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Réunis en petits groupes, les jeunes Scouts néerlandais ne sont prévenus que quelques jours à l'avance, puis emmené par les guides à leur point de départ, les yeux bandés pour une perte de repères optimale.(photo d'illustration) (SEM VAN DER WAL / ANP MAG)

Des groupes d'enfants laissés seuls au milieu d'une forêt en pleine nuit, avec pour mission de s'organiser entre eux pour retrouver leur chemin sans l'aide d'adultes : c'est le "dropping", un jeu habituel des Scouts néerlandais, raconté par Slate, qui reprend avec le retour du printemps.

Réunis en petits groupes, les jeunes Scouts néerlandais ne sont prévenus que quelques jours à l'avance, puis emmené par les guides à leur point de départ, les yeux bandés pour une perte de repères optimale. Une fois au milieu de la forêt, l'objectif est de définir des rôles dans le groupe pour se coordonner et retrouver la sortie du bois. Un jeu qui peut aussi se faire sur l'eau, à deux dans un kayak, avec pour seul outil une lampe torche, une carte et la Lune pour s'orienter.

Même les plus jeunes, les Welpen, ou Louveteaux en français, qui ont entre 7 et 11 ans, ont droit à cette course d'orientation extrême, mais ils restent, eux, sous la surveillance d'adultes.

Une pédagogie inversée

Démocratisée par les Scouts, plus grande organisation de jeunesse des Pays-Bas avec près de 120 000 membres, la pratique s'est aussi étendue au domaine scolaire, ou des "droppings" sont organisés dès le primaire. Loin de se vouloir une expérience traumatisante, l'idée est précisément de laisser les enfants se perdre pour apprendre à ne pas en avoir peur.

Cette école "de la débrouille" permet aussi aux enfants de se responsabiliser, puisqu'il ne faut perdre aucun camarade en route et de créer des liens au sein du groupe. Une manière d'apprendre par l'expérience, donc, plutôt que par l'avertissement des parents.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.