Circulez, il y a le monde à voir, France info

Les dirigeables d'hier et de demain

Il y a trois jours, Gérard Feldzer a tenté une traversée de la Manche en dirigeable électrique. Mais la météo ne fut pas au rendez-vous.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Après un vol un peu acrobatique qui s’est terminé en bateau
de sauvetage, j’ai demandé au concepteur de l’Iris Challenger, ce dirigeable en
forme de soucoupe volante et électrique, ce qu’il pensait de ce premier essai. Pierre Chabert a répondu qu'il était "hors de question de rester sur un échec

 

Rendez-vous donc pour la Manche, puis l’Atlantique avec les beaux
jours.

L’idée d’utiliser l’électricité pour voler date de plus d’un
siècle. Le premier dirigeable véritablement opérationnel fut la France, conçu par les capitaines Charles Renard et Arthur Krebs, en 1884.

Mais avant même l’apparition de l'électricité, on souquait
pour voyager dans l’air. "Dès 1872, la nacelle de Dupuy de Lôme était actionnée par une hélice, mue par une dizaine de marins, qui tournaient des manivelles, pour faire avancer l'engin" , explique Christian Tilatti, directeur du musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.

Pour Nersi Razavi, le PDG de la société Airshipvision, le dirigeable est en fait une "rétro-innovation technologique. " "C'est un concept ancien, adapté à la technologie moderne et aux besoins d'aujourd'hui. "

Le dirigeable fait actuellement l’objet d’intenses recherches, notamment à l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Paris-Cachan.

Hervé Kuhlman, le concepteur du Dirisoft, travaille sur les dirigeables gros porteurs. "Ces engins dépassent très largement les capacités des hélicoptères. Ca commence à partir de 20 tonnes. Les limites, qu'on ne connait pas encore, pourraient se situer aux alentours de 500 tonnes. "

La conquête du ciel est loin d’être terminée. L’heure est
aux énergies propres et renouvelables. Portés par un gaz plus léger que l’air et énergivores que l’avion, les dirigeables pourraient bien
réapparaitre au-dessus de nos têtes.

Retrouvez l'interview complète de Nersi Razavi

(©)