Cet article date de plus de huit ans.

Quand le loup attaque

écouter (5min)
En 2012, les loups ont causé la mort de 2.500 moutons dans le seul département des Alpes-Maritimes. C'est le département le plus touché par les attaques. Pour être indemnisés, les éleveurs font appel après chaque attaque aux agents de l'Etat qui viennent constater les dommages.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Les corbeaux l'ont guidé jusqu'au
lieu du carnage. Là, Jacques Morel, berger de 50 ans, a découvert les dépouilles
de quatre brebis, éparpillées sur une centaine de mètres. Le berger en a la
certitude. Il n'y a pas de chiens errants, ce sont les loups qui sont
responsables de l'attaque. D'ailleurs, l'homme a repéré récemment des empreintes
de loups dans la neige encore fraîche.  

Mais pour être indemnisé, le
berger doit faire constater les dommages par un agent du parc du Mercantour.
C'est l'une des tâches qui incombent à Gérard Millischer. Muni de sa petite
trousse qui contient gants en latex et scalpel, "l'agent constateur" se rend
sur place, guidé par le berger. Située sur une pente escarpée, la zone est
difficile d'accès.  Il faut parfois faire
deux heures de marche pour parvenir sur les lieux d'une
attaque.

À la recherche de traces de crocs

Gérard Millischer ausculte les
bêtes tuées. Une sorte d'autopsie. L'agent recherche les traces de crocs qui
témoigneraient de l'attaque par un loup. A travers la montagne, il va ainsi
d'animal en animal pour dénombrer le nombre de victimes. 

Parfois, les attaques portent la
signature du loup. Parfois, c'est plus compliqué. Quoi qu'il en soit, Gérard
Millischer ne tranche jamais sur l'origine d'une attaque. Il se contente de
constater, de noter les éléments recueillis sur place qu'il transmet ensuite à sa
hiérarchie. C'est elle qui décidera d'allouer ou non des indemnités au
berger.

100 à 200 euros d'indemnités par brebis

Après le constat, les carcasses
sont laissées sur place, abandonnées aux charognards. Le berger recevra de 100 à 200 euros d'indemnités par brebis, selon
leur catégorie. L'année dernière, l'Etat a ainsi versé 2 millions d'euros pour
dédommager les éleveurs.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.