Cinq jours à la une, France info

Pour bronzer, on n'attend pas l'été à Marseille

Cinquième et dernier volet de notre feuilleton consacré cette semaine au culte du corps avant l'été. Nous allons à Marseille, sur le sable chaud de la plage des Catalans dans le VIIe arrondissement, où le verbe "bronzer" se conjugue toute l'année. Une plage où les Marseillaises soucieuses de l'image qu'elles renvoient, n'attendent pas l'été pour se mettre en mode "Californie".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La plage des Catalans, à Marseille © Radio France/Laurent Gauriat)

Youssera a 19 ans, la peau brune neuf mois par an. Cette adepte du soleil et de la plage passe ses journées allongées sur sa serviette. "Le soleil me fait du bien, il me rend plus belle ", assure-t-elle.

Idem pour Cécile, la sportive, qui joue très régulièrement au beach volley sur cette plage très "marseillaise" des Catalans. Pour elle, c'est fondamental de venir bouger ici pour sculpter son corps : "C'est mieux que les gélules et les UV ", dit-elle avant de frapper dans le ballon.

Bon pour la santé

À Marseille, le culte du corps est une notion très ancrée dans la culture locale. On est beau quand on est bronzé, quand on a les muscles fermes. Pour cela, rien de mieux qu'un bon bain quotidien d'avril à octobre. C'est ce que fait Marie, 78 ans, qui ne manquerait pour rien au monde ce rendez-vous salvateur avec le soleil, bon pour les os, et la mer, qui facilite la circulation du sang. Quand elle est à la plage des Catalans, Marie rajeunit : "Quand je quitte mon domicile, j'ai 78 ans, et quand je reviens après une journée de plage, j'en ai plus que 70 ! "

 

"À Paris, on est dans les salles de sport, ici, c'est la plage ", dit pour sa part Anne-Claire. Cette adepte du bruit des vagues reconnaît qu'elle vient là pour se ressourcer, et qu'"une peau mate permet de mettre ses jambes en valeur, ça gomme les défauts ". Pour sa part, elle est sur le sable dès le mois de mars.

 

(La plage des Catalans, à Marseille © Radio France/Laurent Gauriat)