Cet article date de plus de dix ans.

Les déçus de Nicolas Sarkozy

écouter
Ils étaient sympathisants ou militants UMP. Ils ont soutenu activement Nicolas Sarkozy durant la campagne de 2007. Mais aujourd'hui, ils s'en sont complètement détournés pour rejoindre d'autres mouvements.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Sophie, la quarantaine, a toujours été de droite. Elle dirige une société de conseil, a été mariée à un petit fils du général de Gaulle, et a beaucoup milité
pour Jacques Chirac. En 2007, c'est naturellement qu'elle soutient Nicolas
Sarkozy. Avant d'être déçue par son attitude.
Sophie vient de rejoindre
François Bayrou, "plus posé, plus fiable", selon elle. Elle digère mal ce qu'elle
appelle aussi "les promesses non tenues" du chef de l'Etat. Des promesses
largement archivées sur le web.

Ces engagements avaient séduit
Frédéric en 2007, au point qu'il avait pris sa carte à l'UMP.
A 42 ans, ce  Marseillais est aujourd'hui demandeur d'emploi. Et Frédéric vient de passer au FN. Marine Le Pen est "la seule", dit-il "à écouter les oubliés".

Arnaud  Dassier était lui aussi en 2007 militant UMP, et même responsable de la campagne  Web de Nicolas Sarkozy.
Ce libéral a trouvé le président inactif sur le
terrain économique, et ne comprend plus sa façon de faire de la politique. Il
soutient François Bayrou depuis décembre.

En 2007, l'UMP comptait 300.000
adhérents. Ils seraient aujourd'hui moins de la moitié.

 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.