Cinq jours à la une, France info

L'argent, un sujet tabou en France ?

Il est difficile, voire impossible, de connaître le salaire de son voisin, de son collègue, parfois même de ses amis ou de sa propre famille. Pourquoi est-on si réticent à en parler ? Alice Serrano a tenté de comprendre.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est l'heure de pointe sur l'esplanade de la défense. Il est 18h. Hommes et femmes, de 20 à 65 ans, tous se précipitent vers la bouche de métro.

France Info sort son micro "combien gagnez-vous ? ". La question surprend. "Euh... 1300 euros.. ." nous répond une secrétaire de 52 ans, "je ne veux pas répondre " ajoute un consultant en informatique, de 32 ans. "Pourquoi ? ", "parce que c'est mon intimité, je ne veux pas divulguer mon salaire sur tous les toits " ajoute le jeune homme.  

La question visiblement gène, agace, voire énerve. Mais Pourquoi ?

"Des racines historiques et religieuses "

Janine Mossuz-Lavau précise que ce n'est pas l'argent lui-même qui gène mais la parole. "Parler d'argent est tabou en France " assure cette chercheuse au Cevipov et au CNRS qui a mené une enquête durant deux ans sur le sujet. "On retrouve les racines de cette pudeur dans notre passé paysan. A l'époque les agriculteurs cachaient leurs économies pour éviter de se les faire voler, tout ce qui entourait l'argent était donc secret ". "L'autre raison ", ajoute la chercheuse, "c'est notre culture catholique. Elle a toujours été tournée vers les pauvres aux dépends des riches, plaçant à la marge ces derniers ".  L'influence du marxisme qui condamne le profit est également à prendre en compte selon Janine Mossuz Lavau.

Est-ce une question de génération ? La France est-elle en train de changer ? Oui nous répond-on, les 20-30 ans parleraient d'argent plus librement. Le chemin parait encore long, la France est le seul pays européen avec la Slovénie à ne pas rendre public la déclaration de patrimoine de ses parlementaires.  

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)