Cet article date de plus de neuf ans.

Grandes vacances : le bord de mer attend la vague

écouter
À deux mois de l'été, France Info sonde la façon dont les Français préparent les grandes vacances. Ce moment sacré dans l'année sera-t-il gâché par la crise ? Comment concilier départ et pouvoir d'achat ? Quelles sont les nouvelles façons de s'évader ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Dans la station touristique du Crotoy sur la côte picarde, les professionnels n'ont pas encore de visibilité pour cet été. Selon un sondage de Raffour Interactif, un quart des Français ne sait pas encore s'il va partir en vacances cet été.

L'an passé presque 30 millions d'entre eux ont fait un voyage de plus de quatre jours, chiffre en hausse par rapport à 2010. Cette incertitude est palpable sur le bord de mer. Le Crotoy s'attend à devoir réagir au dernier moment à cause de la crise et du besoin de réussir ses vacances.

Les vacanciers se décident au dernier moment

Ainsi, sur le front de mer les cabanes de bois blancs du Crotoy attendent la vague des vacanciers du 8 mai. Ce sera une première prise de température pour sonder la saison. L'été est encore plein d'incertitudes.

À l'office du tourisme, la responsable explique que depuis l'an passé beaucoup de vacanciers se sont décidés au dernier moment. L'indicateur est à droite du comptoir. Une petite pile d'annonces de meublée, qui a jusqu'à présent été boudée.

La population du Crotoy multipliée par huit en été 

À deux pas du manège, les pieds dans le sable, Philippe se promène avec un sac de charbon qu'il vient d'acheter. Il va faire  un barbecue à côté de son camping avec les cinq autres membres de sa famille. Le groupe vient de la Somme.

Et pour eux les vacances ne sont abordables qu'en autonomie. C'est-à-dire en camping car, frigo rempli avec du prix cassé. Pour autant les restaurateurs ne se montrent pas inquiets. À la bonne franquette, on fait la moule frite à 5, 90 euros.

Le Crotoy, hors saison, ce sont 2400 habitants. L'été, ils sont 15.000. Globalement les visiteurs viennent du nord, de Belgique et de la région parisienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.