Cet article date de plus de huit ans.

Des écoles numériques dans les villages

écouter (5min)
Suite de notre feuilleton au cœur des écoles des Alpes de Haute-Provence alors que le projet de loi de refondation de l'école de Vincent Peillon a été présenté mercredi en Conseil des ministres. Dans ce département, plus de deux écoles sur trois sont équipées d'un tableau blanc interactif. Les écoles rurales sont à la pointe et les élèves apprécient. Direction, Volonne et Dabisse, deux villages de la vallée de la Durance entre Digne et Sisteron.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Derrière la façade
typique d'une école républicaine de village, la classe de Fabrice Pellerin, à
Volonne (Alpes de Haute-Provence), est entièrement numérisée. Il y a un tableau blanc interactif à droite
du traditionnel tableau vert, la salle est équipée de haut débit, et les élèves
de CM2 travaillent leur cours d'Histoire sur des ordinateurs portables.
Recherches, exposés, devoirs à la maison. Les élèves enregistrent leurs travaux
sur le disque dur de la classe puis sur une clé USB qu'ils peuvent emporter à
la maison.

Grâce au plan de
relance et grâce à des dotations préfectorales, deux écoles sur trois sont
équipées d'un tableau numérique dans ce département. Des enseignants
"mobiles" sillonnent les routes des Alpes de Haute-Provence pour
numériser les classes. Ils aident les enseignants qui appellent à l'aide
pour une formation ou ils vont dans les classes pour expérimenter les tablettes
comme à Dabisse, un autre village.  

Derrière ses
petites lunettes, le directeur de l'école primaire, Jean-Pierre Saitour
découvre ces tablettes en même temps que ces élèves. Travail en groupe, travail
sur la mémoire visuelle, cet enseignant admet que le numérique a modifié ses
pratiques. Il ne "pourrait plus se passer de ce tableau
blanc
", confie-t-il. Mais pour être toujours à la page, les enseignants
ont besoin de formation et d'un espace de partage des documents. Dans ce
département, les villages sont beaucoup mieux équipés que les villes comme
Digne ou Sisteron. La craie n'a pas disparu.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.