Cinéma week-end, France info

Cinéma week-end. L'actrice Marie Baümer fait revivre Romy Schneider

Trois jours à Quiberon d'Emily Atef ressuscite Romy Schneider dans un anti-biopic  qui séduit la critique et le public. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marie Baümer dans \"Trois jours à Quiberon\"
Marie Baümer dans "Trois jours à Quiberon" (Sophie Dullac Distribution)

Trois jours à Quiberon d'Emily Atef se focalise sur un moment très particulier de la vie de Romy Schneider grâce à une interprète bouleversante.

Un anti-biopic concentré sur trois journées de l'année 1981

Romy Schneider, dont la vie est marquée par des tragédies intimes, est en plein divorce, elle est encore traumatisée par le suicide de son ex-mari. Elle part à Quiberon se reposer entre thalassothérapie et cure diététique. C'est là qu'elle accepte de donner une interview au magazine Stern.

Depuis qu'elle a été adoptée par le cinéma français, l'Allemagne, et surtout sa presse, ne lui a jamais pardonné de s'être émancipée du personnage de Sissy. Au-delà de sa ressemblance troublante avec Romy Schneider, Marie Baümer a parfaitement su interpréter ce qui se dégageait de l'actrice.    

Pour moi Romy Schneider n'était pas une victime dans cette interview, elle savait ce qu'elle faisait

Emily Atef

À la fois fragile et très séductrice, accablée et joyeuse, cette Romy Schneider fait revivre le mythe, y compris avec ses démons, alcool et médicaments, et si le film flotte parfois, la performance de Marie Baümer est parfaite, et dans les noirs et blancs, Emily Atef retrouve l'intensité des photographies de Robert Lebeck du magazine Stern, qui ont largement inspiré la réalisatrice.    

En 1968 sortait 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick

50 ans après, ce film devenu culte revient dans une version restaurée sur les écrans. Chef d'œuvre absolu, si un seul film doit mériter l'expression "ne pas prendre une ride", c'est bien 2001, tellement, malgré les évolutions techniques dont a bénéficié le cinéma depuis, il reste inégalé.

Mon père a donné aux jeunes cinéastes la liberté de s'exprimer

Katharina Kubrick

Film de science-fiction aux effets spéciaux inédits qui explose les codes du genre en cours à l'époque, film philosophique qui porte une foule de questions sur l'univers, le sens de l'humanité, film avant-gardiste qui annonce les conquêtes spatiales, l'intelligence artificielle et ses dangers, enfin film d'une esthétique visuelle et musicale qui inspire encore aujourd'hui nombre de cinéastes, 2001, l'Odyssée de l'espace est une expérience en soi, l'œuvre d'un génie du cinéma.                  

Marie Baümer dans \"Trois jours à Quiberon\"
Marie Baümer dans "Trois jours à Quiberon" (Sophie Dullac Distribution)