Retrouvailles du secteur aéronautique au salon de Dubaï

écouter (3min)

Le salon aéronautique de Dubaï, le premier d'ampleur depuis le début de la pandémie de coronavirus, ouvre ses portes ce dimanche 14 novembre dans un secteur en pleine convalescence.

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
14 novembre 2021, Dubaï. Le projet AIRBUS Zéro Emissions, une maquette d’un avion qui brûlera de l’hydrogène, un projet ambitieux mais dont la date de sortie reste très éloignée.  (GIUSEPPE CACACE / AFP)

Le Salon aéronautique de Dubaï est le premier événement d’ampleur du secteur depuis l’apparition de l’épidémie de Covid-19, il y a bientôt deux ans. Un salon à la portée internationale qui marque la résilience du transport aérien face à la pire crise de son histoire, et plus que jamais, sous pression de l’urgence climatique.

L’effondrement du trafic aérien au printemps 2020

L'effondrement du trafic au début du printemps 2020 a financièrement terrassé les compagnies aériennes, contraintes de parquer des centaines d’avions, faute de passagers. Et s’il progresse de mois en mois, le trafic aérien accusait encore en septembre dernier, une baisse de 53% par rapport à son niveau de septembre 2019 avant la pandémie. Et il devrait perdre encore cette année près de 52 milliards de dollars, selon IATA. Difficile dans ces conditions d’attendre de méga commandes d’avions, comme c’est d’ordinaire l’usage dans ces grand-messes de l’aéronautique. Pour autant, Airbus et Boeing arrivent en force à Dubaï.

L'avionneur Boeing présent avec l'ensemble de sa flotte commerciale

Et là on battra un record. L’avionneur américain vient avec l’ensemble de sa flotte d’avions commerciaux, dont le 777X, pas encore certifié, mais qui volera  et dont les deux tiers des commandes émanent des compagnies du Golfe Emirates, Etihad et Qatar Airways. A cette occasion, le constructeur de Seattle pourrait annoncer le lancement de la version Fret de ce nouvel appareil, en riposte à l’A350 cargo d’Airbus qui entrera en service en 2025. Cette 17e édition du Dubaï Airshow consacrera également une large place à l’environnement.

Les Émirats arabes unis entendent jouer un rôle majeur dans cette lutte contre le réchauffement climatique.  Airbus a ainsi prévu de présenter une maquette d’un avion Zéro Émissions, qui brûlera de l’hydrogène, un projet ambitieux mais dont la date de sortie reste très éloignée. Boeing présentera de son côté son "Eco Demonstrator", un 737 MAX servant de banc d’essais volant, pour tester  de nouvelles technologiques plus vertes.

Rappelons qu’en octobre dernier, IATA qui représente près 300 compagnies dans le monde s’est engagé à "zéro émission" nette de CO2 à l’horizon. Pour finir ce salon, sera surtout celui des retrouvailles de la communauté aéronautique, plus de 1 200 exposants venant de 148 pays sont aujourd’hui présents au Dubaï Airshow.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.