Cet article date de plus de six ans.

Jean Délémontez, l’aviateur populaire

écouter (5min)
C’est une immense figure de l’aviation légère et sportive qui s’est éteinte il y a quelques jours à l’âge de 97 ans. Jean Delemontez, un autodidacte, un aviateur populaire qui a démocratisé l’aviation légère. Une aventure démarrée avant la seconde guerre mondiale, avec la rencontre d’un certain Edouard Joly.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Jean Délémontez, en 2008, à l’occasion d’un rassemblement organisé pour les cinquante du premier vol du D140 Mousquetaire © Gil Roy / Aerobuzz.fr)

Jean Delemontez, Edouard Joly. Deux passionnés d’aviation, deux mécaniciens qui donneront naissance, à la famille des avions Jodel avec la naissance en 1948 du « Bébé Jodel » un avion en toile et bois équipé d’un tout petit moteur d’une soixantaine de chevaux.

Suivra ensuite une longue lignée d’appareils, Du D112, au Mousquetaire, l’avion des pilotes de montagne, jusqu’à la lignée des DR 300 et 400, lors de la reprise de la petite société par Robin. Les DR400 qui ont formé des milliers de pilotes dans les aéroclubs de l’hexagone. Sans Jean Delemontez, notre aviation légère serait aujourd’hui à l’évidence moins « démocratique ».

Les Jodel, ancêtre d’une aviation légère, qui cherche aujourd’hui, à voler tout électrique. A l’heure où l’on célébrait, cette semaine, Outre-Manche, les 75 ans de la bataille d’Angleterre, une autre bataille s'est jouée au-dessus de la Manche, pour savoir qui allait réaliser la première traversée du Channel avec un avion électrique.

Airbus a moyennement apprécié de se faire ainsi devancer de quelques heures d’autant que le groupe industriel avait déployé les grands moyens pour la médiatisation de la traversée de l’EFAN. Un autre projet concurrent, le Pipistrel avait, lui, renoncé. Pour la symbolique, Hugues Duval est allé jusqu’au bout même si du côté d’Airbus, et pour les puristes on souligne que le Cri-Cri n’a pas décollé d’Angleterre. De bonne guerre…

En attendant la semaine prochaine, retrouver plus de Chroniques du ciel sur notre  page Facebook et sur notre 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.