Cet article date de plus d'un an.

Chroniques du ciel. L'envie de voyager en avion reste intacte pour une majorité de Français, selon une étude récente

écouter (3min)

Comment les Français voyageront-ils après la pandémie de Covid-19 ? Modifieront-ils leurs habitudes, leur comportement, prendront-ils moins l'avion ? Éléments de réponse, avec une étude réalisée par la Chaire Pégase, à Montpellier.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les Français ont envie de voyager quand cela sera redevenu possible, c'est ce que souligne une étude de la Chaire Pégase à Montpellier.  (STEFAN CRISTIAN CIOATA / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

À plus ou moins long terme, la crise sanitaire laissera de profondes blessures dans l’industrie aéronautique. Toutefois, selon une récente étude de la Chaire Pégase, une chaire dédiée à l’économie du transport aérien, l’envie de voyager en avion reste intacte pour une grande majorité des personnes interrogées, c'est ce qu'explique Paul Chiambaretto, professeur à l’université Montpellier Business School et créateur de la Chaire Pégase.  

On observe une certaine forme d’attentisme dans le comportement des Français. 55% d’entre eux déclarent vouloir attendre six mois avant de reprendre l’avion pour raisons touristiques. Quant au choix des destinations, il a également évolué.

Quant à l’impact du télétravail, sur la diminution des voyages d’affaires, il est relativement limité, ajoute Paul Chiambaretto, qui préfère parler de complémentarité.

Peu de craintes également d’être contaminé à bord d’un avion. Ce qui freine aujourd’hui le passager aérien, c’est surtout l’incertitude quant à l’évolution de la pandémie. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.